juin 20, 2024

Grâce Lusakumunu, l’expert en relations internationales et sécurité internationale a rapporté à la rédaction de C-NEWS, que cela se raconte dans tous les salons diplomatiques de la RDC, les États-Unis notamment à la maison Blanche et au département d’État américain, où tout le monde réfute toute idée d’acter ou valider un quelconque glissement par rapport aux élections de 2023 en RDC, comme le planifie Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, le président sortant et l’ensemble de son entourage politique de l’Union Sacré, espérant refaire les mêmes méthodes que Kabila, celles de repousser les élection pour deux ans au maximum comme l’atteste nombreux proche du pouvoir en place, craignant une défaite à plat de de couture dé le premier tour à cause de son bilan macabre et nécrologique.

Nombreux alliés de Félix Tshisekedi, dit-il : »voyant clairement leur enterrement politique à côté de Mr Félix Tshisekedi lors des prochaines échéances, s’apprêtent à le quitter, ai risque de se retrouver seul, monsieurFélix Tshisekedi joue le tout pour le tout, espérant à un maintien au pouvoir Grace à l’armée et les services de sécurité ».

Lusakumunu de poursuivre : »les USA qui ne voient aucun intérêt du maintien au pouvoir de Félix Tshisekedi à cause de son incapacité à neutraliser Mr Joseph Kabila qui continu à se refaire une populaire a cause de son incompétence de gérer, ne jurent que par une alternance rapide et efficace en RDC qui déjà se voit attirée le plein soutien de la Russie, chose qui est un cauchemar pour Washington de voir mr Félix Tshisekedi essoufflé allait se cacher dans l’ombre protecteur de la Russie dont la Centre-Afrrique, l’Ouganda et le Congo Brazzaville veulent se tourner pleinement pour demeurer aux affaires sous raison d’insécurité » .

Pour Lusakumunu, utiliser le prétexte de l’insécurité notamment les M23, pour ne pas organiser les élections et glisser sous le regard appétissant de la Russie, ne passe pas pour Washington qui décident d’envoyer son secrétaire d’État cette fois-ci à Kinshasa dans les prochains jours afin de dire avec un ton ferme à Mr Félix Tshisekedi de ne pas avoir les USA sur son dos, déjà courbé par la colère du peuple congolais ».

FRANÇOIS XAVIER PÈRES

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *