mars 29, 2023

Parmi les personnalités américaines, qui ont apporté des messages de fin de règne aux différents présidents rd-congolais, rappelle un diplomate, qu’il y a aussi la défunte secrétaire d’État américaine Madeleine Albright.

Celle-ci était également porteuse du message des Américains et de la communauté internationale, à Laurent-Désiré Kabila afin de démissionner.

Cependant, Antony Blinken lui par contre, son message à Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, vise à persuader le président sortant à éviter un éventuel glissement en gestation et à oublier un quelconque second mandat, en vue, sur base d’un nouvel hold-up électoral.

Bill Richardson avait apporté un message pareil à Mobutu, Nikki Haley à Kabila…, aujourd’hui Antony Blinken conduit la mission similaire auprès de Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi.

Pour ceux qui l’ignorent, allez-y poser la question à l’ancien directeur de cabinet d’Étienne Tshisekedi wa Mulumba d’heureuse mémoire, le très pondéré Albert Moleka Ndjoku, ce que un des ambassadeurs américains en poste à Kinshasa avait dit à propos des relations de Kabila Joseph et les Chinois, pour comprendre pourquoi les États-Unis sont actifs dans ce qui concerne la RdC.

Puisque qu’à l’époque C-NEWS à travers John Tshingombe Lukusa et Mike Mukebay Nkoso était là, actif aux côtés d’Étienne Tshisekedi wa Mulumba, cet ambassadeur avait laissé entendre, avait rapporté le vieux Albert Moleka exactement ceci : »l’ambassadeur américain a dit clairement que la République démocratique du Congo est notre fille que nous avons faite avec une maîtresse. Et cette maîtresse, c’est la Belgique ».

Comme pour dire en lingala : »RDC azali mwana ya mwasi oyo, Amérique abota na likangu. Likangu’ongo ezali Belgique ».

Allez-y comprendre pourquoi la RdC a du mal pour fonctionner, puisque mwana ya likangu.

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *