avril 18, 2024

L’ex conseiller du président Félix Tshisekedi en matière de sécurité, François Beya Kasonga, bénéficie de la liberté provisoire, en détention à la prison centrale de Makala.

La Haute Cour Militaire a rendu, ce mardi 16 août 2022, son arrêt avant dire droit lui accordant la liberté provisoire suite à une requête de ses avocats.

Le motif est la détérioration de son état de santé comme l’ont attesté les médecins de la commission médicale chargée de l’examiner.

Les demandes soumises par les avocats de ses coaccusés pour la même raison, n’ont pas été acceptées par la Haute Cour Militaire.

F. Beya et consorts sont poursuivis pour « complot contre la personne du chef de l’État, injures et incitation des militaires à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline.

MTN

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *