avril 18, 2024

C’est le schéma sur la table du régime afin de sauver le mandat de FATSHI, très douloureux à l’intérieur du pays, d’après nos Câbles.

Les stratèges du pouvoir veulent mettre en veilleuse les élections provinciales en 2023, pour que les députés provinciaux battent campagne pour le Président de la République en 2023, suite au bilan très chaotique du Président de la République à l’intérieur avec le projet 145 territoires qui bat de l’aile, révèle notre source.

« Seuls l’élections législatives et présidentielle seront organisées. Les provinciales seront organisées après, lâche notre source. Le faux mobil sera le financement qui pose problème.

De poursuivre : « en contrepartie es députés provinciaux bénéficieront des jeeps. Ceux de l’intérieur bénéficieront des jeeps 4*4 don du Koweït. De Kinshasa vont bénéficier des Palissades »

De renchérir : »Tout calcul fait, c’est au total 728 députés provinciaux sur l’ensemble du pays qui vont bénéficier des engins automobiles pour faciliter leurs mobilités à l’intérieur du pays au motif de battre campagne pour le chef de l’État dont le mandat pose problème, fait remarquer notre source.

Sauf changement de calendrier, les élections générales doivent se tenir en 2023.

A cet effet, la CENI affiche l’image d’une institution pas prête à organiser les élections faute des moyens d’après plusieurs analystes qui motivent cela par la non publication du calendrier électoral qui sert de chronogramme.

YA MAKIESE

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *