avril 18, 2024

Le conseil des Ministres a validé la présence de l’inspecteur flic anti-corruption de FATSHI, Jules Alingete qui sera face à la dame du portefeuille, Adèle Kayinda, réputée téméraire.

Ces deux personnalités se disputent certaines prérogatives liées à leur secteur.

Pour éclairer la lanterne du Gouvernement et du Président de la République, le conseil des Ministres a levé l’option de confronter, Alingete et Kayinda pour savoir qui dit vrai dans ce bras de fer qui s’annonce sans merci.

Chacun aura son temps des paroles pour exposer sur les prérogatives attribuées à son secteur en conseil des ministres.

Alingete sera dans l’obligation de persuader l’assistance, des Ministres et le Président de la République pendant le conseil des Ministres, sur le pourquoi de l’instauration de la patrouille financière dans des Entreprises publiques, la gestion et le contrôle des recettes.

Chose que n’admet pas Adèle Kayinda, patronne des Entreprises publiques dont l’État est actionnaire majoritaire depuis transformées en société commerciale.

Dans le secret de Kayinda : Pour elle, l’ordonnance du Président de la République modifiée portant création et organisation de l’IGF, dans certaines de ses dispositions stipule que: l’IFG n’est peu pas s’immiscer dans le contrôle des entreprises sous contrôles, (sous responsabilité du portefeuille) et que le contrôle de l’IGF doit s’opérer sur des Actes de gestion accomplis et non à accomplir, d’après l’article 40, de l’acte portant organisation et fonctionnement de l’IGF.

Le face-à-face Kayinda-Alingete en présence du Président de la République en conseil des Ministres sera houleux.

Car, le Président de la République et le gouvernement seront conviés à prendre des dispositions pour éviter certains chevauchements entre le portefeuille et l’IGF.

Ce face-à-face est à la demande d’Adèle Kayinda, qui veut récupérer les prérogatives liées à son secteur qu’alterent Alingete. Alingete prendra la parole en premier puis Adèle Kayinda.

C’est qui est sûr, Alingete laissera sa peau!

A l’idée où au nom du principe de la solidarité gouvernementale, certains Ministres vont se ranger derrière Adèle Kayinda, qui est dans le viseur d’Alingete après le feuilleton Tony Mwaba, ministre en charge de l’EPST qui a également connu des démêlés avec Alingete, bien ces derniers ont fait taire leurs divergences.

C’est à se demander : De qui entre Alingete et Kayinda sera sacrifié?

Certes, Alingete qui est en guerre permanente avec certains Ministres notamment le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, qui se dispute sur les manivelles de la maximisation des recettes avec Alingete.

YABU

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *