avril 18, 2024

Arrivé à la tête du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, au mois d’avril 2021, le professeur Tony Mwaba Kazadi n’a privilégié que la cohésion nationale et s’est engagé dans la lutte contre les antivaleurs dont le tribalisme, l’ethnicisme, le népotisme et leurs corollaires pour le redressement de son sous-secteur

Pour y arriver, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a initié plusieurs activités dont le lancement devrait être effectué dans les provinces.

Ce qui justifie le lancement de l’année scolaire 2021-22 à Mbuji-mayi; le lancement de la campagne  »Pas une école sans bancs » à Kabeya Kamuanga, la session 2021 de l’Examen d’Etat à Goma, celle de 2022 à Kolwezi, l’ENAFEP à Goma et les TENASOSP à Lubumbashi.

D’autres activités ont été lancées à Mbuela Lodge, Cité de Kisantu, Territoire de Madimba, Province du Kongo-Central.

Le patron de l’EPST a organisé les itinérances dans toutes les provinces éducationnelles pour palper du doigt la réalité du terrain, évaluer son secteur pour donner de grandes orientations en vue de maintenir le cap des réformes dont la plus principale reste la gratuité de l’enseignement primaire, consolidée et pérennisée par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Tous ces périples qui ont éloigné le professeur Tony Mwaba Kazadi de ses bureaux climatisés et de son fief électoral de Kinshasa n’ont jamais provoqué des problèmes en dehors de la Province de Lomami où les politiciens veulent se recroqueviller derrière une activité scolaire et technique pour faire leur propagande politicienne.

Ainsi, il n’y a pas de remous possibles, ni une menace quelconque à la cohésion nationale pour le lancement de l’année scolaire 2022-2023 dans le territoire de NGANDAJIKA, Province Éducationnelle de Lomami 2, Province administrative de Lomami.

Cellule de Communication de l’EPST

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *