avril 19, 2024

Le nom de l’ex conseiller chargé de la sécurité du Président de la République, François Beya est cité dans plusieurs salons feutrés de la capitale de vouloir déstabiliser le nouveau patron de l’ANR, Jean Hervé Mbelu Biosha dans la perspective du remaniement technique du gouvernement et services publiques.

Dans cette perspective, Beya bosserait en coulisses pour le départ de Biosha, d’après nos informations.

Dans ce planning, des articles de presse même à l’international sont publiés a l’idée de ternir l’image de Jean Hervé Mbelu Biosha. C’est le cas avec un récente publication de Jeune Afrique, paru le 25 Août 2022, qui a fait écho de ses tentacules visant à éjecter Biosha de son poste avec comme argumentaire poignant, « l’incompétent », avérée de Biosha depuis porté à la tête de l’ANR.

Depuis l’avènement de Biosha à la tête de l’ANR, ce service d’intelligence a connu une métamorphose comme pas possible.

Tout s’exécute dans le respect et principes reconnus à un service d’intelligence et d’informations.
Pour preuve : les arrestations arbitraires, des politiciens, journalistes , leaders politiques, d’opinion et activistes ne sont plus à l’ordre du jour, d’après un analyste.

La rénumeration des agents dans l’ensemble du pays ne pose pas problème et les frais de fonctionnement, renseigne une source.

L’ ANR sous Biosha n’est pas celle des années passées, de Mobutu, aux Kabila.

L’ANR de Biosha est redevu ce service qui travaille en respectant les droits humains et s’accomode à la vision du chef de l’État: « le peuple d’abord et l’Etat des droits », constate un autre analyste.

Vraisemblablement les accusations contre Biosha viennent des personnes mal intentionnées qui veulent déstabiliser le pays, suggère un ancien flic.

Ces schémas anti-Biosha dont est pointé du doigt « Fantômas », sont boutiqués dans des capitales frontaliers dont François Beya dispose des entrées, d’après une autre source.

Rappel !

Il s’observe un bras de fer entre Beya et Biosha depuis l’arrestation de François Beya. C’est des accusations de part et d’autre.

L’entourage de François Beya accuse,Jean Hervé Mbelu Biosha d’avoir comploté contre Beya l’accusant de fausses accusations dans le feuilleton « Coup d’État », bien que Beya soit en liberté provisoire.

Des accusations que rejettent également le camp Biosha.

XAVIER PEREZ

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *