février 21, 2024

Le procureur général près la Cour d’appel de Matete, Sylvain Kaluila, demande au président du Tribunal de paix de Kinshasa-Lemba de fixer une audience publique pour une affaire impliquant l’ancien ministre, Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

Le Procureur poursuit Lisanga Bonganga pour « offense au chef de l’État » et pour « avoir porté ou cherché à porter le trouble dans l’État, en répandant sciemment de faux bruits de nature à alarmer les populations, à les inquiéter ou à les exciter contre les pouvoirs établis. »

A la base, ces propos qu’il avait tenus le 16 septembre 2019 lors d’une conférence de presse : » Nous avons trois présidents de la République, l’un a été nommé par l’ancien chef de l’État Joseph Kabila, qui porte le costume du Président de la République démocratique du Congo mais n’exerçant aucun pouvoir; l’autre qui avait gagné les élections et empêché d’exercer le pouvoir ; le troisième détient l’imperium du pouvoir. C’est le chef de file (Autorité morale) du FCC qui est Monsieur Joseph Kabila ».

Ces propos ont été prononcés dans un contexte marqué par la contestation de la victoire de Felix-Antoine à la présidentielle de 2018. Martin Fayulu, allié de Lisanga Bonganga dans les actions pour la vérité des urnes, a toujours estimé être le vrai vainqueur de la dernière présidentielle.

Socrate Nsimba

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *