février 25, 2024

Lors de son speech au Stade Afya ayant accueilli plus de 5000 personnes, Vital Kamerhe a affiché une certaine sagesse sur la pression de la population, lui demandant de développer un discours anti-MONUSCO, notamment son départ du territoire Rd-Congolais, suite à l’occupation de Bunangana par le M23, voilà huit mois.

Sur cette question, VK à affiché une certaine maturité de celui d’un vrai leader politique qui, avec maîtrise maîtrise les questions de l’Est le fait d’avoir participé dans plusieurs forums sur la paix dans l’Est de Mzee Laurent Désiré Kabila à nos jours.

Aux suggestions de la population sur le départ de la MONUSCO VK, a soulevé deux hypothèses sur deux volets, le volet diplomatique et militaire.

Pour le premier volet à entendre VK, il faille mener des pourparlers avec des pays de la sous région pour une solution durable entre pays frontaliers, le fait que le Congo est voué à vivre ensemble avec ses neufs voisins et pour le second volets, VK parle de la puissance militaire des il FARDC, qui doit être une armée puissante au cœur de l’Afrique capable de préserver l’intégrité nationale. Cela va, estime le Président de l’UNC, de notre responsabilité étant que peuple et pays de travailler de commun accord pour la cohésion nationale avec toutes les forces vives de la nation afin d’y parvenir pour résorber la crise qui secoue l’Est, a fait remarquer, VK aux Gomatraciens très révoltés contre la MONUSCO.

Un voyage pas politique mais des remerciements après son arrestation !

Dans son speech, qui a duré plus de 4heured du temps devant une foule immense, l’ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi a déclaré que son voyage dans l’Est du pays n’est pas un séjour politique, et a affirmé qu’il ne dira aucun mot sur la politique.

« Je ne suis pas ici pour faire la politique, et je ne dirai aucun mot sur la politique. Je ne peux pas faire la politique quand les larmes et le sang de nos compatriotes coulent », a-t-il déclaré devant la foule, un discours tenu à l’aube des élections générales prévues en 2023.

Vital Kamerhe a par ailleurs, fustigé la crise humanitaire qui sévit au Nord-Kivu suite à l’activisme des rebelles du M23 dans le Rutshuru. Il a invité le gouvernement à prendre des mesures pour en finir.

Vital Kamerhe entame une tournée dans l’Est du pays, un mois après sa rentrée politique officielle suite à son acquittement dans l’affaire de détournement des fonds destinés au programme de 100 premiers jours du chef de l’État.

Sauf changement de calendrier, fera et sa délégation composée des membres et cadres de l’UNC au total 135 fera le déplacement de Masisi afin de palper du doigt les réalités sur terrain en ce qui concerne l’évolution de l’État de siège.

Plusieurs personnalités ont été présentés pendant le meeting de VK au stade Afya. Ministres, députés nationaux province et alliés des partis politiques de l’UNC.

De l’aéroport international de Goma jusqu’à au stade Afya, le leader de l’UNC a été à la tête d’une forte procession en compagnie de sa tendre épouse qui ont la ligne 11 de l’aéroport international de Goma jusqu’au stade,plus de 3heures de route créant ainsi un bouchon comme pas possible.

YABU

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *