avril 18, 2024

Le président de l’UNC a débuté sa tournée dans la partie Est de la RDC le lundi 12 septembre 2022.

La ville de Goma a été la première étape de sa tournée, avant de se rendre à Saké ce mardi.

Dans son message , Vital Kamerhe a dénoncé le silence de la communauté internationale face aux tueries de l’Est.

Ce dernier qui s’est abstenu d’évoquer les questions politiques, a appelé les congolais de l’Est à l’unité pour vaincre l’insécurité.

En réaction aux propos de Kamerhe, Maître Bazin Mpembe coordonnateur de la dynamique le changement c’est maintenant (DCM) et Secrétaire national adjoint de l’AFDC-A, indique que le discours de Kamerhe à Goma a manqué de la profondeur et sincérité au-delà du fait que l’accueil lui réserver n’était pas à sa hauteur.

« J’ai suivi avec attention soutenue le discours de Kamerhe à Goma. Il ne s’est pas exprimé comme un homme d’État. Je le sens plus en campagne électorale que quelqu’un qui est soucieux de la paix dans sa terre natale », a lâché maître Bazin Mpembe.

D’après lui, « Kamrhe étant membre de l’Union sacrée, n’a pas nullement par dans son discours apporté son soutien aux institutions. Ce comportement hypocrite qui prouve à la face du monde qu’il joue le chaud et froid vis-à-vis des institutions et du chef de l’État ne lui sera pas profitable ».

Dans ses propos, ce collaborateur de Bahati Lukwebo, reste convaincu que seul Bahati Lukwebo est populaire dans les Kivu au niveau des institutions , pénétration dans la population et forces sur terrain.

« Kamerhe a été accueilli par près de 500 personnes alors qu’il a passé plusieurs années sans allé dans ce coin du pays. Cet accueil prouve qu’il est impopulaire et qu’il n’est capable de prendre la placer de Bahati Lukwebo dans cette partie du pays. Avec ce qui arrive , les peuples congolais sait comprendre à qu’il peut faire confiance ».

Dans sa conclusion, Bazin Mpembe, réitère son attachement à son autorité morale, Modeste Bahati Lukwebo et au président de la République Félix Tshisekedi.

Il appelle les jeunes de la DCM à rester mobiliser pour les élections de 2023 qui pointent à l’horizon.

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *