février 25, 2024

Plusieurs analystes confirment cette thèse, par le fait que les sanctions américaines courant encore et encore sur l’homme d’affaires juif, il appartenait pas à qui que ce soit, Félix-Antoini Tshilombo Tshisekedi soit-il ou tout autre individu de tenter de réhabiliter Dan Gerlter.

Pour les Américains, le président sortant Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi a dépassé marché sur les interdits, notamment en remettant sur la scène Dan Gerlter.

Ce que les États-Unis n’ont pas approuvé.

L’envoyé de Jo Biden, a manifesté ce refus à travers un message court, mais disant tout, tout en insistant sur la lutte contre la corruption ; laquelle ronge tout le système de FATSHI et la présidence de la République, où d’ailleurs, les Américains comptent plusieurs informateurs, près à signaler à la minute, tout acte de corruption.

À ce propos, le diplomate américain lâche : »nous avons imposé des sanctions à Dan Gerlter ». Ce message dit tout.

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *