février 25, 2024

Cette invitation prouve à suffisante que l’Alliance pour le changement, Ach, est bel et bien listée sur la liste des partis politiques en République démocratique du Congo.

Le parti de Kabund, n’est donc pas un parti mallette, comme le pensent les sales gueules des talibans.

En direct de sa cellule de Makala, où Kabund est incarcéré arbitrairement, ce dernier a mandaté ses collaborateurs notamment Paul Kankonde Malamba, pour le représenter à ces assises du palais du peuple.

Kankonde a ainsi porté la voix de l’Alliance pour le changement, à savoir la tenue des élections transparentes, inclusives et crédibles, dans le délai constitutionnel, tel que le veut d’ailleurs le président de la CENI, Dénis Kadima.

Pendant le débat, Dénis Kadima a révélé à ces invités qu’à ce jour, le gouvernement a du mal à financer le processus électoral.

« Je n’ai pas tous les moyens nécessaires pour organiser le scrutin de 2023 », a confié Kadima aux politiciens.

« l’Alliance pour le changement déplore ce retard et demande au gouvernement de déployer les fonds en vue de garantir le processus électoral et sa tenue dans le délai constitutionnel », a indiqué Boaz Muamba, un autre cadre de l’Ach, ayant pris part à ce cadre de concertation du palais du peuple, tout en soulignant : »aucun glissement ne sera toléré ».

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *