avril 18, 2024

Il y a grogne au sein du Secrétariat national pour le renforcement des capacités, (SENAREC). À la base, les nouvelles nominations effectuées par le ministre d’État, ministre du Plan, Christian Mwando.

En effet, par son arrêté du 9 juillet 2022, le ministre Mwando a injustement révoqué 16 agents régulièrement payés et admis sous statut pour les remplacer par de nouvelles unités.

Formés par la République, ces agents qui drainent pour certains 4 ans d’expérience, ont été renvoyés sans raison valable et en violation de la loi qui précise qu’avant de mettre fin à une affectation d’un agent, il faut au préalable avoir déjà trouvé une nouvelle affectation malheureusement jusqu’aujourd’hui, aucun fonctionnaire ne connait sa situation.

Ces agents licenciés, qui ont saisi les autorités supérieures sans succès, s’étonnent que leur révocation intervienne à la même période où le SENAREC accède à l’effectivité de son nouveau barème salarial.

Au moment où le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, se bat pour redonner du sourire au peuple congolais par l’amélioration du social, c’est malheureusement le même moment que choisit ce ministre du gouvernement Sama Lukonde qui prône le peuple d’abord pour renvoyer au chômage les 16 agents, de surcroît responsables des familles avec plusieurs dépendants.

NETIC-NEWS

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *