juillet 16, 2024

Dès son retour après sa tournée dans le Kenge, Adolphe Muzito a réuni une représentation nationale de chefs coutumiers et chefs des terres pour cogiter ensemble sur les conflits terriens en général et les conflits Teke-Yaka en particulier.

Pendant ce long moment d’échange, sur base de réalités rencontrées et entendues à Kwamouth et à Kenge, dans ses consultations et également de son expérience comme ancien Premier Ministre, Adolphe Muzito martèle sur La répartition de terres entre l’Etat et les entités locales et la titrisation au profit de ces dernières comme concessionnaires perpetuelles.

Cette proposition du Coordonnateur de Lamuka, prise sous forme d’une réforme, devrait être appliquée dans les domaines foncier, minier et forestier.

L’initiateur de Nouvel Elan estime que c’est dans cette faiblesse de l’Etat congolais que même les ennemis peuvent profiter, en répondant bien-sûr à ceux qui accréditent la thèse de la présence de personnes étranges qui opèrent dans les conflits Teke-Yaka.

Cet échange avec les chefs coutumiers et chefs des terres, tenu le 30 Septembre à Kinshasa, était intitulé « Chefs des terres sans terres ».

CP

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *