avril 23, 2024

Initiateur de la Fondation Widal, Me Guy Loando Mboyo vient de poser une fois de plus un geste qui restera gravé dans les annales du comité de gestion de l’Université de Kinshasa.

Me Guy Loando Mboyo a procédé ce samedi 29 octobre devant le bâtiment administratif de cette institution universitaire à la remise des matériels de sonorisation ultramodernes pimpants neufs composés des baffles, micros et autres accessoires. Ce, en présence du recteur, le Prof Jean -Marie Kayembe Ntumba. Celui-ci a remercié le bienfaiteur en lui promettant d’utiliser ces matériels en bon père de famille.

Bien avant cette remise, Me Guy Loando Mboyo s’est rendu au bâtiment de l’Association du corps scientifique de l’UNIKIN pour se rendre compte de l’avancement des travaux de construction de cet bâtiment financé totalement par la Fondation dirigée actuellement par Mme Déborah Loando .
Il a visité tour à tour les différents locaux dont la grande salle de réunion baptisée en son nom.

Par la même occasion, il a procédé à l’inauguration de l’auditoire de D.E.S de la faculté de Droit. Réhabilitée par la Fondation Widal, cette salle construite selon les normes modernes pour un bon apprentissage est dotée d’un tableau-écran- télévision high tech qui peut être aussi utilisé comme un ordinateur.

Toujours prêt à partager son expérience avec la jeunesse, Me Guy Loando a, dans le cadre du cours de Science politique, échangé avec les étudiants de la 1ere année de graduat de la faculté de Droit à l’amphithéâtre Bayona sur la pratique de la politique à l’épreuve de l’exigence de l’Etat de droit.

Loin de se muer en un enseignant de Science politique, Me Guy Loando Mboyo a démontré aux futurs juristes comment faire de la politique dans un État de droit. Il les.a appelé à la prise de conscience et à l’éthique politique.  » la politique est avant tout un sacerdoce. La politique est un fardeau porté librement pour l’intérêt des autres », a-t-il prêché.


Dans une approche interactive, Me Guy Loando Mboyo a énuméré les caractéristiques d’un leader. À savoir, l’humilité, la curiosité rationnelle, la communication, la proximité, la mobilité, l’inclusivité et la diversité. Cela, avant de conclure sur les exigences de la gouvernance politique qui impliquent notamment l’intérêt commun, le sens de l’équité et de l’égalité la redevabilité…

CellCom/AT

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *