mai 29, 2024

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie se dit très disposé à se mettre au tour d’une table pour réfléchir sur les actions allant dans le sens de promouvoir la paix, essentiellement dans la partie Est où les rebelles du M23 sèment la terreur. C’est le secrétaire permanent adjoint Ferdinand Kambere qui l’a déclaré après l’adresse du chef de l’État à la Nation, jeudi 03 novembre, sur la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC.

Mais bien avant d’arriver à cette étape, le PPRD Ferdinand Kambere estime que le chef de l’État ferait mieux de dévoiler le contenu des accords signés avec le Rwanda.

Ce discours là a été attendu depuis très longtemps. Il faut un contenu. Les simples mots ne suffisent pas… Jusque-là le chef de l’État ne convainc pas encore. Si déjà dans le discours il n’a pas parlé des accords signés entre le Rwanda, le chef de l’État fragile lui-même son propre appel », fait remarquer le SG adjoint du PPRD

Ferdinand Kambere justifie leurs multiples appels du simple souci à aider Félix et son gouvernement.  » Nous avons qu’une seule patrie c’est le Congo. Sans le Congo que sommes-nous de plus? »

Avant d’ajouter : « Nous sommes prêt à aider le gouvernement pour qu’il sorte de ce marasme. Qu’il aide la population. Le chef de l’État doit prouver qu’il est réellement engagé. Il doit se désengager des accords qui lui tiennent au coup ».

D’autres sons de cloche sont cependant attendus du côté de la famille politique du président Félix Tshisekedi. La députée Solange Masumbuko, cadre au sein de l’AFDC de Modeste Bahati, salue un discours clair du chef de l’État. Et, comme ce dernier, cette élue nationale pense qu’il faut taire les divergences pour sauver la patrie.

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *