avril 23, 2024

La Direction Générale des Migrations a livré sa version de fait sur l’expulsion de la journaliste française Sonia Rolley du territoire de la RDC, le mardi 08 novembre 2022. Ce, contrairement à ce qui se raconte sur les médias et les réseaux sociaux.

Se confiant à notre confrère de « scooprdc », la DGM auteur de la décision, renseigne que la journaliste de RFI Sonya Rollley était en situation irrégulière en RDC, depuis le 25 octobre. Il revenait à la DGM de faire son travail car, notre la collaboratrice de la RFI était détentrice d’un visa de séjour expiré.

D’après la même source, Sonia Rolley est venue dans le cadre de la PRECOP 27. Elle avait bénéficié d’un visa de courtoisie d’une année. Son visa a expiré depuis le 25 octobre 2022. À ce sujet, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya avait saisi la société Global Manading Editor de l’agence Tomson Reeteers sur le cas leur employée en territoire congolais.

Par conséquent, la journaliste de RFI avait basculé dans une situation de séjour irrégulier en territoire congolais depuis le 26 octobre.

Du côté de l’agence presse Reuters, l’on a fait savoir que la journaliste française Sonia Rolley a été expulsée de la RDC manu militari sans aucun motif.

D’après des sources concordantes, Sonia Rolley s’était rendue à la DGM, où sont passeport aurait été confisqué avant d’être conduit à l’aéroport international de Nd’jili, destination Paris via Addis Abeba en Ethiopie.

Murphy Fika

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *