mai 29, 2024

Ces leaders de l’espace Grand Équateur et membres du Gouvernement central ont invité les congolais ce lundi 20 novembre au fleuve Congo hôtel, à la mobilisation générale pour barrer la route aux ennemis de la RDC.

Le Vice- Premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Aménagement du Territoire, le Ministre du Commerce Extérieur, les Vice- Ministres du Budget et celui des Transports ont réuni pour cela plusieurs ressortissants du Grand Équateur à l’amphithéâtre du Fleuve Congo hôtel.

Cela en réponse à l’appel à la mobilisation du Chef de l’Etat, au soutien aux FARDC.

Cette rencontre des ressortissants du Grand Équateur a été sanctionnée par une prise de position du Collectif Grand Équateur Uni à travers une déclaration en huit points, lue par le Professeur Jacques Ndjoli.

Dans ce document, le Collectif s’est engagé à soutenir toutes les initiatives du Chef de l’Etat pour le développement de l’espace Grand Équateur.

Cela, avant de s’engager à mobiliser pour un accueil délirant de Félix Tshisekedi dans le Geand Équateur dans la perspective de la conférence des Gouverneurs qui vivra à Mbandaka dans les jours qui suivent.

Les Ministres Bussa, Loando, Bokumwana, Lihau Marck Ekila ont appesanti leurs discours sur l’unité et la cohésion dans le grand Équateur, une province qui a toujours fait prouve de sons élevé de patriotisme via ses fils, dirigeants et ressortissants aussi sur le plan sécuritaire et militaire à l’idée où ladite province a offert ses dignes fils ayant servi sous le drapeau national jusqu’à sacrifice suprême pour la nation.

Au delà du soutien aux FARDC et au Président de la République pour ses actions en faveur de la population notamment le projet 145 territoires un projet qui renvoie le développement dans les entités, la dynamique du grand Équateur autour de Bussa, Lihau, Loando Bokumwana et Ekila caresse également l’idée politique d’offrir une majorité écrasante au Président de la République aux prochaines élections de 2023 dans différentes institutions délibérantes du pays. « Pourquoi n’est pas être grand plus qu’aujourd’hui et occuper la tête des différentes instances, le sénat, l’assemblée nationale,la primature ? C’est question de volonté. Quand il ya la volonté l’impossibilité recul et nous pouvons arriver », a fait remarquer le Ministre du commerce extérieur Jean Lucien Bussa, un des ténors de la dynamique Équateur « Bomoko ». Qui a été appuyé par le Ministre de l’amener du territoire, Guy Loando Mboyo : » Ensemble, Unis, dans l’amour et dans la cohésion nous parviendrons à relever les défis de notre province, qui attend beaucoup de nous. Soyons ce virus, « la dynamique Équateur Bomoko, pour Impulser ce élan du développement de l’unité et de la cohésion de notre province également de l’ensemble du pays. Les problèmes de notre province sont connus et diagnostiqués, c’est question d’être soudés pour rebâtir notre province ». , a prêché Guy Loando Mboyo- GLM, paraphrasé par Lihau, Bokumwana, Ekila.

C’est qui est sûr, la dynamique Équateur Bomoko risquerait de mordre dans la perspective 2023, rien scriptant de fond en comble les leaders politiques qui l’entoure. Ces mêmes leaders ont déjà fait preuve de leur capacité de mobilisation lors du récent séjour du PM-Sama Lukonde dans l’équateur. Ils ont été, Loando, Bussa Lihau au front de la mobilisation en faveur du PM.

En 2023, ils font rafler des sièges en brisant les côtes d’un prétendu leader en mal de positionnement.

YB

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *