février 25, 2024

Les pourparlers de Nairobi ont été suspendus, ce jeudi 01 décembre, dans l’après-midi. Pour cause : il a été constaté parmi des participants, des personnes sans mandat, qualité et titre ayant obtenu des accréditations.

Les émissaires du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de voir clair sur un certain nombre des choses.

Les listes des participants suivant les organisations ( Présidence, Groupes armés, Leaders communautaires et Société Civile ) étaient bien établies et validées plusieurs semaines avant le début des travaux.

Ces personnes non autrement identifiées, indique la presse présidentielle de la RDC, se sont transportées jusqu’à Nairobi par des moyens non maîtrisés.

« Cet arrêt momentané de travail approuvé par la plénière devrait permettre le nettoyage des listes et la validation des mandats », poursuit la même source.

Avant d’ajouter : « L’équipe présidentielle a aussi été intriguée par une série d’attitudes et faits de la part des équipes techniques préposées à la traduction, prise de son et autre prise de vues . »

Après une vérification, ce matériel appartient à une structure d’un pays voisin non concerné par les pourparlers entre congolais. Le Professeur Serge Tshibangu a exigé et obtenu le démentelement de ce matériel et son remplacement par d’autres qui viendraient de Kinshasa.

Les participants ont réaffirmé leur accord de principe de s’inscrire dans la dynamique du P- DDRC-S. Les discussions achoppent sur la manière dont le P-DDRCS va s’y prendre. Les travaux vont reprendre ce vendredi.

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *