mai 29, 2024

Des voix s’élèvent dans le Haut-Katanga venant des notables qui s’inquiètent de la montée en puissance des troubles et tensions qui sévissent ces jours ci dans le Grand-Katanga précisément dans la ville de Lubumbashi. Tensions qui puis déchirer la cohésion sociale !

Derrière ces troubles se cacheraient des leaders politiques, proches de FATSHI,qui sont en concurrence politique pour coloniser le Grand Katanga.

Deux noms sont sortes des lèvres de certaines notabilités il s’agit ,de l’ambassadeur Itinérant du chef de l’État, Dany Banza qui serait en bras de fer avec le Directeur de Cabinet de FATSHI, Guylain Nyembo, aussi originaire du Katangais.

D’après les notabilités, Nyembo et Banza Dany se disputent chacun de son côté le leadership du Katanga, et ce après le décès de Gabriel Kyangu, ancien Président de l’UNAFEC, dont Dany Banza garde le contrôle du parti pour ses intérêts politiques vu l’ancrage sociologique dudit parti.

Banza serait déjà au contrôle de ce parti qui l’aurait mis à la disposition de son protégé, Jacques Kyabula pour lui offrir protection étant politiquement fragile dans le grand Katanga.

Dans ce contrôle de leadership, Moïse Katumbi est aussi dans le viseur de Danny Banza à l’idée où, Banza Dany qui veut devenir incontournable dans le Grand Katanga, refuse dans son schéma que l’UNAFEC, surtout sa jeunesse ne puisse tomber soit être sous le contrôle de Moïse Katumbi, réputé aussi nuisible dans le camp de Dany Banza.

C’est dans cette logique que Dany Banza campe dans ce schéma de contrôler le Katanga avec la donne électorale qui pointent à l’horizon.

En effet, Banza veut tout contrôler et s’offrir le Grand -Katanga, qu’il souhaite attribué à FATSHI en 2023, pour rester incontournable dans les institutions au lendemain de 2023.

C’est même Dany Banza serait déjà en laboratoire afin de mettre sur pieds une vaste coalition électorale pour canaliser ses rêves qui sera coordonnée par un de ses proches.

Pour ceux qui les savent pas, C’est Dany Banza, qui a fait de Sama Lukonde, Premier Ministre, après le refus de Katumbi de briguer l’exécutif national, c’est toujours lui, qui maintient, Jacques Kyabula, très impopulaire à la tête au Gouvernorat du Haut Katanga, Kyabula qui devrait quitter depuis trop longtemps la tête de la province.

Vraisemblablement Katumbi est dans le viseur de Banza, ayant été son proche collaborateur.

Pour plusieurs sources Danny Banza Maloba, considère Katumbi quelqu’un de redoutable, capable de mordre. C’est pourquoi il a un oeil sur Katumbi, vraiment braquer Katumbi.

Banza a lâché Katumbi pour soutenir Félix-Antoine Tshidekedi en 2018, pas de sa propre volonté, seulement qu’il ne voulait pas subir l’imposition de Salomon Idi Kalonda, le spécial de Katumbi, très écouté par l’ex-Gouv’ du Katanga et puissant dans l’entourage de Moïse Katumbi.

En quelques sortes, l’heure est venue pour Dany Banza de se venger de Salomon Idi Kalonda avec l’influence qu’il occupe dans le cercle de FATSHI comme Salomon Idi Kalonda chez Katumbi vise versa !

Guylain Nyembo, un originaire du Katanga, un « UDPS, pur sang, ayant exercé dans la diaspora depuis Luxembourg, est celui qui entrave aux intérêts de Dany Banza dans l’entourage de FATSHI, qui est dans une dynamique de la conquête du Grand -Katanga.

Guylain Nyembo s’est lancé dans cette dynamique de la conquête du Katanga comme Banza. C’est la raison du foisonnement entre les deux.

Pour preuve : Guylain Nyembo aurait placé les siens dans les nominations dans la territoriale au détriment de Dany Banza. Des nominations qui ont envenimé les tensions entre Dany Banza et Guylain Nyembo, d’après des proches de Banza et Nyembo.

Les troubles qui ont émaillé à Lushi, Banza et Nyembo en savent quelques choses!

D’après les notables dans ces entrefaites, Banza aurait secoué la jeunesse de l’UNAFEC à sa solde et Nyembo, la jeunesse de l’UDPS, au contexte flou, le décès du Prophète tué par les wewas.

Pourtant, les vraies raisons loges ailleurs, les récentes nominations dans la territoriale ajouter à cela, la guerre de leadership.

Constant fait, pendant les troubles des chansons à caractère separistes ont même été au rendez-vous : « Katanga Yetu pouvoir Yenu » Ndlr:  » le Katanga nous appartient, c’est votre pouvoir »

Ici, les jeunes Katangais de l’UNAFEC à la solde de Dany Banza, protestaient contre l’UDPS, parti de Guylain Nyembo, dont le pouvoir est caractérisé entre autre, par « les wewas », d’apres une notabilité Katangaise sur fond des nominations dans la territoriale.

Le Président de la République est face à ses responsabilités celle de rappeler Nyembo et Banza à l’ordre pour éviter le séisme dans Katanga aux conséquences macabres à l’idée où d’autres manifestations sont annoncées.

YABU

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *