mai 29, 2024

Les groupes armés étrangers opérant dans la partie Est de la République Démocratique du Congo doivent rentrer chacun dans son pays d’origine pour poursuivre les négociations.

C’est l’appel lancé par Uhuru Kenyatta, facilitateur du mini-sommet de Nairobi au cours de la plénière de clôture ce mardi 6 décembre.

« La République démocratique du Congo est un pays hospitalier. Que tous les groupes armés étrangers rentrent chez eux et discutent avec leurs gouvernements en laissant le Congo en paix», s’est-il exprimé

Signalons qu’une centaine de groupes armés étrangers et locaux ont pris part à ces négociations qui ont démarré le 28 novembre dernier.

David Byaruhanga

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *