avril 18, 2024

Par le biais d’une mise au point, la presse présidentielle de la République démocratique du Congo (RDC) recadre certaines mauvaises langues au sujet de la prise en charge des participants aux travaux de Nairobi III.

La délégation présidentielle au processus de Nairobi III tient à fixer l’opinion que les pourparlers de Nairobi ont été organisés par la Communauté de l’Afrique de l’Est ( EAC).

Pour ce faire, l’EAC a assuré le transport, l’hébergement et la restauration des délégations venues des provinces de l’Iruri, Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema et Tanganyika.

« La réclamation des perdiems par des membres des groupes armés observée lundi 5 décembre a été adressée au Facilitateur Désigné de la CAE, Uhuru Kenyattta qui a promis d’y donner suite », peut-on lire dans cette mise au point.

Il est à noter que la dénonciation publique faite par le Facilitateur a été adressée à l’équipe d’organisation de la CAE dont ne fait pas partie la délégation de Kinshasa.

La présidentielle rappelle par ailleurs que  » la délégation présidentielle présente à Nairobi avait dénoncé en premier quelques points faibles dans l’organisation matérielle de ces assises notamment le choix du matériel de sonorisation et traduction venu du Rwanda ».

Elle tient à préciser qu’elle n’a jamais reçu des fonds à distribuer aux participants des groupes armés et invite l’opinion à ne pas faire foi aux rumeurs non fondées répandues par des ennemis de la République.

Serge Mavungu

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *