mai 29, 2024

L’Union Européenne ( UE) a, dans un communiqué de presse ce jeudi 08 décembre 2022, indiqué qu’elle proroge les mesures restrictives et ajouté huit personnes supplémentaires à la liste .

«Le Conseil a décidé aujourd’hui d’ajouter huit personnes supplémentaires à la liste des personnes faisant l’objet des mesures restrictives en raison de la situation en République Démocratique du Congo. Les mesures restrictives existantes ont été prorogées pour une durée d’un an», a-t-il déclaré.

Parmi les huits personnes inscrites sur la liste, figurent cinq membres de différents groupes armés. Il s’agit notamment de Willy Ngoma (M23); Meddie Nkalubo (ADF); Désiré Londroma (CODECO); Désiré Londroma Indjukpa ( FDLR); Guillaume Yakutumba ( Mai-Mai) ainsi qu’un membre de l’armée congolaise ( Joseph Nganzo Olikwa Tipi, un homme politique congolais( Justin Bitakwira) et un homme d’affaires belge (Alain François Viviane Goetz )lit-on dans ce communiqué.

A en croire l’UE, la plupart d’entre eux sont responsables de commettre des graves violations des droits de l’homme et atteintes à ces droits, ainsi que d’entretenir le conflit armé en RDC. D’autres personnes ont été inscrites sur la liste pour des raisons d’incitation à la violence et d’instrumentation du conflit en se livrant à l’exploitation et au commerce illicites des ressources naturelles.

Les désormais 17 personnes sont interdites de pénétrer sur le territoire de l’Union Européenne et un gel des avoirs.

L’UE interdit en outre aux entreprises de son espace de mettre des fonds à la disposition des personnes inscrites sur la liste.

Le conseil a précisé que la présente décision s’inscrit dans le cadre d’une approche intégrée de l’UE qui vise à soutenir les efforts déployés par les autorités de la République Démocratique du Congo pour instaurer une paix durable et stabiliser la partie Est de son pays.

Fadi Lendo

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *