mai 30, 2024

La députée nationale Christelle Vuanga ne désarme pas pour l’intérêt de la population. Elle met à profit son mandat d’élue nationale que pour son peuple et sa base. C’est pourquoi, elle a déposé ce jeudi 15 décembre 2022, au bureau de l’Assemblée nationale, la proposition de loi sur la prévention et la protection des personnes drépanocytaires.

Dans une interview accordée à la presse, l’élu du district de la Funa, a fait savoir que sa proposition de loi prévoit des initiatives tendant à réduire cette maladie génétique.

« Nous avons déposé une proposition de loi portant prévention et protection des personnes atteintes de la drépanocytose. La quintessence, ce sont deux mots (la prévention et la protection), la prévention pourquoi ? Parce que la RDC est le troisième pays le plus affecté mondialement et le deuxième pays en Afrique après le Nigeria, avec un grand nombre de drépanocytaires. Mais malheureusement, jusque-là il n’y a pas de vraies décisions spécifiques, des vraies politiques étatiques pour essayer de réduire cette maladie ou cette déformation génétique », a déclaré Christelle Vuanga.

En outre, cette proposition de loi vise à instaurer un système offrant les médicaments gratuitement aux personnes drépanocytaires.

« Sur le plan de la protection, nous avons constaté que contrairement aux personnes atteintes du Sida ou de la tuberculose qui reçoivent des médicaments gratuitement, les drépanocytaires ne reçoivent pas des médicaments. Dans notre loi, nous avons proposé des pistes à l’État. La première c’est de donner les médicaments gratuits », a-t-elle ajouté.

À l’en croire, cette proposition de loi prévoit à ce que les enfants de zéro à 10 ans, des femmes enceintes et des personnes de troisième âge soient concernées par cette gratuité d’accès aux médicaments.

MT

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *