juillet 16, 2024

C’est du jamais vu dans l’affaire qui oppose l’homme d’affaires Didi Kinuani et son ancien associé Nawal dont le liquidateur est Taleb Karim dans le dossier de l’immeuble de Kinuani situé sur le boulevard du 30 juin. Dans un jugement rendu au dernier degré au TRICOM de Matete qui donne plein droit à Kinuani, propriété dudit immeuble, la partie Nawal multiplie des stratégies machiavéliques à l’idée de déposeder Kinuani de son immeuble acquis en toute légalité. L’ancien associé de Kinuani Nawel recrute dans la justice avec des enveloppes faramineuses pour ravir Kinuani son immeuble. Hier, était une attaque manquée sur l’intégralité physique de Kinuani où Taleb Karim en complicité avec quelques caciques du régime de Joseph Kabila avaient recruté des criminels pour tuer Kinuani, un coup qui a malheureusement échoué. L’axe de Nawel se focalise sur la justice, justice qui devient à la solde des Puissants et non des faibles. Une justice à la solde de plus offrant. C’est à se demander si, c’est ça réellement l’Etat de droit qui prône le Président de la République, le fait que les décisions de justice sont toujours bottées en touche.

Tenez : Nul à part au monde ont n’a vu un juge accordé une défense d’execution âpres que l’exécution totale a déjà eu lieu depuis 2 semaines déjà alors que l’exécution a déjà eu lieu

A la manœuvre de cette acte qui est une entorse à la justice s’affiche ILUNGA TSHIAMAKEJI de la cour d’appel de Gombe qui vient de signer cette magouille, d’après des sources judiciaires. Ilunga Tshiamakeji a ordonné à un juge qui est lui proche, kikata de prononcer un jugement monstrueux anti Kinuani. Un geste également qui étonne les magistrats à la cours d’appel de kinshasa-Gombe, tous n’en reviennent pas
au moment où l’exécution du jugement du TRICOM en donnant raison à Kinuani avait déjà été exécuté pour preuve, lors d’une audience le ministère public avait donné à Kinuani les PV de déguerpissement et d’installation en déclarant irrecevable la requête de la partie Nawal dont le liquidateur est Taleb Karim.

Tout le monde le sait même les apprentis juristes les savent, qu’après une exécution toute action de défense exécutée est irrecevable. De la vraie magouille opérée par la partie Nawal en complicité avec quelques juges de la Cour d’Appel-Kinshasa Gombe notamment le juge Ilunga Tshiamakeji.

PAUL MUKENDI

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *