février 21, 2024

Plusieurs sources indiquent que le général Franck Buamunda Ntumba surnommé Baramoto Junior, le chef de la maison militaire de l’actuel président de la République, aurait ordonné l’évasion de Saïd Amuli, l’un des leaders des ADF – MTM et assistant du chef terroriste des ADF Mussa Baluku.

Saïd Amuli, l’assistant du chef terroriste Mussa Baluku a arrêté en 2019 à Beni avant d’être transféré à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa.

Après son évasion de la prison de Ndolo qui serait orchestrée par le général Franck Buamunda Ntumba, le terroriste des ADF – MTM Saïd Amuli, est signalé dans le maquis en Ituri au côté de son chef terroriste cheikh Mussa Baluku.

Il est aussi reproché au général Franck Buamunda Ntumba surnommé Baramoto Junior, d’avoir permis les attaques contre la prison de Butembo, contre les civils dans la ville de Beni et de Bukavu.

Il aurait été prévenu quelques jours avant ces attaques par les services spécialisés dans ces villes.

Curieusement, il n’aurait jamais donné suite aux informations lui transmises et malheureusement on connaît la suite.

Outre, le général Franck Buamunda Ntumba aurait été aussi prévenu de la situation d’une dame qui recrutait des jeunes pour le compte des terroristes ADF dans deux mosquées bien connues dans la ville de Goma, et il n’aurait pas aussi réagi.

La dame avait donc quitté la ville de Goma avec les jeunes qu’elle a recruté dans les deux mosquées pour les ramener en formation à Beni.

La stratégie pour attirer des jeunes c’est de leur faire croire qu’ils vont partir suivre les cours coraniques à Médina.

Comme de nombreux jeunes en RDC sont en difficulté de trouver de l’emploi, et pensent que l’issue, c’est d’aller tenter sa chance à l’étranger, ils tombent facilement dans le piège des terroristes ADF parmi lesquels, il y a des kényans, tanzaniens, burundais, camerounais, mauritaniens, somaliens, Érythréens, Congolais de Brazzaville et de la RDC…

C’est la même stratégie qu’un commando des terroristes ADF ayant infiltré dans la ville de Kinshasa qu’il utilise pour recruter des jeunes garçons et filles y compris des motards qui font le taxi moto.

Il y a donc la crainte que les terroristes ADF frappent aussi dans la ville de Kinshasa comme ils l’ont fait dans quelques villes en provinces du nord Kivu et de l’Ituri si nos services de sécurité ne doublent pas de vigilance pour éviter que le pire arrive aux kinois.

Enfin, il faudrait qu’une enquête soit ouverte par l’auditeur général des Fardc aux graves accusations portées contre le général Franck Buamunda Ntumba, le chef de la maison militaire afin que la vérité soit connue sur tout ce qui lui serait reproché si c’est fondé.

GM

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *