avril 18, 2024

Inédit !
Selon le communicateur de l’union sacrée, cette structure rattachée à la Presidence de la République a réussi à faire ses preuves et cette fois, en sauvant la République contre un contrat totalement déséquilibré, avec en prime des sur facturations extraordinaires.
Pour la petite histoire, ce contrat a été signé 22 avril 2008 entre d’une part le gouvernement congolais à l’époque représenté par feu pierre Lumbi, paix à son âme, ministre des infrastructures de l’époque, et deux entreprises chinoises constituant le groupe des entreprises chinoises dont CHINA RAILWAY GROUP LIMITED ET SINO HYDRO CORPORATION, d’autre part.
Et selon les termes repris dans le contrat, les engagements des deux parties étaient répartis de la manière ci après :
➢ Pour la partie congolaise :
• Mettre à la disposition de la SICOMINES des GISEMENTS de
cuivre, cobalt et autres minerais ;
• Exonérer la Société SICOMINES de tous droits, taxes et impôts en RDC.
La SICOMINES est la société crée en joint venture entre les deux parties.

➢ Pour la partie chinoise :
• Amener des capitaux frais pour le fonctionnement de la
SICOMINES ;
• Lever des fonds de USD 3,2 milliards au profit de la RDC pour le financement des infrastructures, à rembourser par la SICOMINES sur les gains d’exploitation revenant à la RDC.
L’igf a dans ses enquêtes, comparé les engagements de chaque partie afin d’en dégager les gains et bénéfices de chaque partie, dans ce qui devait être un contrat gagnant gagnant. Mais voilà qu’ensuite, le déséquilibre a été dévoilé.
Car, du côté congolais les enquêtes de IGF démontre que tout a été respecté :
➢La RDC a offert des gisements riches en minerais évalués à près de USD 93 milliards avec les exonérations de tous droits de l’Etat estimés à près de USD 10 milliards.
Et du côté chinois ?
➢Les deux entreprises chinoises n’ont rien apporté des capitaux frais sauf un endettement de USD 4,4 milliards auprès d’EXIM BANK CHINA pour le fonctionnement de la SICOMINES.
Plus loin, le rapport de l’IGF étale les gains générés par la société SICOMINES de 2008 à 2022:
➢ GAINS D’EXPLOITATION : USD 11,6 milliards répartis entre les structures ci après :
• Sociétés Chinoises
• Banques Chinoises
• RDC
: USD 9,6 milliards ;
: USD 1,2 milliards ;
: USD 0,8 milliard en infrastructures
➢PRODUITS DE VENTE DISSIMILES ET GAGNES PAR LES SOCIETES CHINOISES : USD 7,4 milliards (vente à moitié prix)
AU TOTAL :
• Sociétés Chinoises
• Banques chinoises
• RDC
: USD 17 milliards de gains ; : USD 1,2 milliards de gains : USD 0,8 milliard de gains.
En ce qui concerne les infrastructures, c’est la ou le bât blesse…
Tenez ce qui a été promis sur papier et inscrit dans le contrat :

  1. 5.000 LOGEMENTS SOCIAUX
  2. 3.735 KM DE RAILS
  3. 31 HOPITAUX MODERNES
  4. 145 CENTRES DE SANTÉ

REALISATIONS
TAUX DE REALISATION
4

  1. PROMESSES ET REALISATIONS D’INFRASTRUCTURES APRES 15 ANS D’EXISTENCE DE LA SICOMINES
    00 00 00 00
    2 BARRAGES HYDROELECTRIQUES : (KATENDE ET KAKOBOLA)
    0
    0
    6 2 UNIVERSITES MODERNES 00 7
    2 AEROPORTS (GOMA ET BUKAVU)
    0
    0
    3.656 KM DE ROUTES BITUMÉES
    536 Km
    14 %
    COUT DE REALISATION : USD 822 MILLIONS
    25 %
    8
    COUT TOTAL DE PROMESSES : USD 3,2 MILLIARDS
    Enfin, la ou le Pg près la cours d’appel de kinshasa gombe a été secoué, c’est lorsque l’igf présente les sur facturation des travaux. C’est à en perdre la tête :
    1
    Route LUTENDELE / KINSHASA
    USD 20 millions
    Travaux non réalisés
    2
    Av. TOURISME/ NGALIEMA : 6 Km
    USD 30 millions
    Coût réel : USD 6 millions
    3
    Boulevard TRIOMPHAL : 2 Km
    USD 61 millions
    Coût réel : USD 5 millions
    4
    Boulevard du 30 JUIN : 7 km
    USD 142 millions
    Cout réel : USD 28 millions
    5
    Stade de BUKAVU
    USD 10 millions
    Coût réel : USD 3 millions
    6
    Stade de GOMA
    USD 10 millions
    Travaux non réalisés
    7
    Stade de l’ITURI
    USD 10 millions
    Travaux non réalisés
    8
    Stade de KALEMIE
    USD 10 millions
    Travaux non réalisés
    9
    Boulevard LUMUMBA/ KALEMIE
    USD 60 millions
    Coût réel : USD 8 millions
    10
    Route LUBUMBASHI – KASOMENO : 147 km (colmatage des trous)
    USD 170 millions
    Coût réel : USD 40 millions
    11
    Hôpital du Cinquantenaire/ KINSHASA
    USD 114 millions
    Surfacturé.
    Il est clairement établi que tout congolais a face à un tel drame, le devoir de défendre sa patrie et non les intérêts individuels des groupes de pression derrière les entités Chinoises qui doivent nécessairement équilibrer ce contrat afin de donner à notre pays la possibilité de rentrer dans ses droits visiblement aliénés. C’est par de tels faits que les congolais ne cesseront d’être reconnaissant envers le chef de Letat qui a remis ses lettres de noblesse à l’inspection générale des finances.
Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *