mai 30, 2024

Le Ministre de l’EPST le professeur Tony Mwaba Kazadi a échangé ce mardi 14 mars 2023 avec le Vice-premier Ministre, Ministre de la Fonction Publique, de la Modernisation de l’Administration et Innovations, Jean Pierre Lihau en son Cabinet de travail.

Les deux hommes d’État ont échangé sur les quatre points essentiels à savoir:
La question sur La retenue à la source de la cotisation des enseignants par la Caisse Retraite des Enseignants, CRE, qui sera effective dès le mois d’avril 2023, le Rapport au contrôle effectué au sein des services centraux, la Prime d’encadrement de la paie des services centraux de L’EPST au coeur d’une polémique acerbe ainsi que le Comportemet de quelques agents relevant du régime général affectés au ministère de l’EPST

Au sujet de la retraite des enseignants, le professeur Tony Mwaba a partagé avec Jean-Pierre Lihau, la mise en place d’un mécanisme de collaboration entre son Ministère et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics, question de permettre à la DINACOPE de mieux gérer les effectifs en vue d’éviter la prise en charge dans les listings de paie des enseignants éligibles à la retraite ayant déjà bénéficié des allocations de fin de carrière.

 » La mise à la retraite des enseignants est
Un processus progressif déjà enclenché par l’EPST et dont la CNSSAP est intervenue et est opérationnel.
D’où, un mécanisme de collaboration devra être mis en place entre la fonction publique par le biais de la CNSSAP et le Ministère de l’EPST.
La décision de la mise à la retraite est prise au niveau sectoriel et les décisions doivent être envoyées au niveau de la CNSSAP. Et celle-ci va procéder à l’ouverture du dossier « ,a déclaré le Ministre avant d’informer que « Des équipes techniques devront être mises sur pied pour finir ce travail qui doit être sanctionné par un arrêté « 
En deuxième lieu, le Professeur Tony MWABA a évoqué avec le Patron de la Fonction Publique de la prime d’encadrement de la paie au coeur d’une crise voulue par un syndicat réfractaire au contrôle bien qu’un nombre important de fictifs a été découvert.

A ce sujet, le Ministre a rappelé que ladite prime est payée sur les crédits de l’EPST aux agents et cadres affectés à ce sous-secteur.

Selon le professeur Tony Mwaba Kazadi : » Il y a eu des problèmes lors de la paie du mois de septembre. Il fallait nettoyer les listes déclaratives qui ont été envoyées à la Direction de la paie._ _Ce qui a créé de résistance où certains agents ont tenté de faire tout leur possible pour empêcher ce contrôle, mais nous avons tenu et le contrôle a eu lieu  » a déclaré le patron de l’EPST.
A la suite de ce contrôle, un rapport a été transmis au Vice-premier Ministre, Ministre de la Fonction Publique où il y a eu un écart entre les listes déclaratives des bénéficiaires de cette prime et les effectifs sur terrain.

 » L’heure est arrivée de tirer toutes les conséquences. Au niveau sectoriel à l’EPST. Nous allons le faire mais au niveau de la Fonction Publique, il fallait qu’on implique également le VPM de la Fonction Publique pour qu’à son niveau les mesures soient prises « , a indiqué le Ministre Tony MWABA

Au sujet du comportement de certains agents affectés à l’EPST, Tony MWABA a été clair et précis à ce sujet:
 » C’est un ministère de l’éducation et nous devons montrer l’exemple. Les agents qui sont affectés dans un ministère comme le nôtre doivent être des modèles », a-t-il conclu.

Ce ras-le-bol du Patron de l’EPST fait suite aux comportements irresponsables de certains agents qui ont brillé par des actes de vandalisme au Cabinet du Ministre, des insultes et imputations dommageables au mépris total de la procédure de revendication des organisations syndicales du sous-secteur dont la plupart œuvrent en toute illégalité.

Pragmatique à ce sujet, le Ministre Tony MWABA promet la transmission de la liste après examen avec les différents services pour mettre hors d’état de nuire ces agents indignes de ce sous-secteur de l’éducation.

Cellule de communication de EPST

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *