juillet 16, 2024

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa n’a toujours pas reçu les lettres d’accréditation de Fidèle Mulaja, l’ambassadeur entrant de l’udps Tshisekedi à Pretoria à cause d’une vice de procédure et de l’incompétence notoire du gouvernement de Kinshasa.

Outre, le gouvernement de Kinshasa ne pouvait pas nommer Fidèle Mulaja ambassadeur du pouvoir Udps Tshisekedi en Afrique du Sud sans s’assurer que l’intéressé avait déjà acquis la nationalité sud-africaine où il vit depuis plusieurs années.

Le gouvernement de Kinshasa ne pouvait pas nommer Fidèle Mulaja naturalisé sud-africain, ambassadeur de la RDC dans son propre pays qu’est l’Afrique du Sud.

Fidèle Mulaja naturalisé sud-africain doit plutôt être nommé consul général de la RDC en Afrique du Sud.

Il faut donc se demander à quoi servent nos services de renseignements qui sont censés mener l’enquête de moralité des nominés avant la signature des ordonnances présidentielles !

Il faut savoir que les services de renseignements sud-africains ont diligenté l’enquête sur Fidèle Mulaja et ont découvert qu’il aurait frauduleusement acquis la nationalité sud-africaine sans avoir obtenu d’abord le statut de résident.

C’est désormais la justice sud-africaine qui est en charge du dossier et s’il est avéré que Fidèle Mulaja, l’ambassadeur entrant de l’udps Tshisekedi en Afrique du Sud aurait obtenu frauduleusement la nationalité sud-africaine, il risquerait la déchéance de la citoyenneté sud-africaine et d’être condamné à la peine de prison.

Si les dirigeants politiques de Kinshasa étaient sérieux, ils auraient déjà désigné un autre ambassadeur en Afrique du Sud au lieu de continuer à humilier le pays.

Voilà donc les conséquences de l’incompétence et du degré zéro de responsabilité de l’actuel pouvoir de Kinshasa à tous les niveaux.

La RDC n’a pas de chance et elle est pourrie à tous les niveaux de notre société.

GM

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *