mai 29, 2024

Le dossier Édouard Mwangachuchu serait vide et la cour militaire se retrouve avec une patate chaude qu’elle ne sait pas comment s’en débarrasser car politiquement et électoralement c’est au bénéfice de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et l’union sacrée.

L’accusation s’est affaiblie par manque des preuves matérielles en charge de l’accusé contrairement à la propagande honteuse des fanatiques aveugles du pouvoir.

Pour preuve: Le revolver retrouvé chez Édouard Mwangachuchu est couvert par une autorisation du ministère de l’intérieur ; le coffre-fort a livré son secret et il n’y avait que les documents parcellaires, le passeport et la somme de 20.000$ américains.

Le gouvernement en place ne cesse de se ridiculiser avec l’ensemble des montages de dossiers politico-judiciaires mis en place pour tenter de tirer le bénéfice politique et électoral.

Tel est le cas de l’affaire François Beya Kasonga, Jean Marc Kabund wa Kabund, Fortunat Biselele Kayipangi et tant d’autres victimes des caprices de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et ses fanatiques.

GM

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *