avril 18, 2024

Cela arrive quand on fait les choses dans la précipitation et sous pression à la suite d’un article de C-NEWS.

La charte de l’Union sacrée est pathogène et porte des infections ainsi que des incongruités qui ne peuvent passer dans une démocratie.

La rédaction de C-NEWS a pris le temps d’examiner en long et large le contenu de ce texte fait à la va-vite.

Nous vous espérons les détails.

Tenez par exemple, la section 3 de cette charte en rapport avec les engagements, tue non seulement la charte mais aussi et surtout, la démocratie.

Les rédacteurs de la charte mentionnent au point 4 de ladite charte, que les partis, regroupements et personnalités politiques devront accepter la liste des candidats retenus par les organes compétents de l’Union sacrée et la soutenir, selon les modalités pratiques arrêtées. Comme pour dire, les partis n’ont pas le droit de présenter les listes.

En terme clair, l’Union sacrée avec ses milliers des partis politiques n’alignera que 500 candidats, selon le quotas qui sera attribué en tenant compte de la gabarit de chaque sociétaire.

Par exemple, UDPS 80 candidats, MLC 60, UNC 40, tel autre parti autant, tel autre autant ainsi de suite jusqu’à réunir un total de 500 candidats.

Il est donc interdit aux partis membres de l’Union sacrée de présenter les candidats en solo. Par conséquent, les partis intelligents mettent une réserve à signer la charte controversée.

(Ci-dessous la page 17 qui tue la charte, il y en d’autres articles qui laissent à désirer)

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *