avril 18, 2024

Ce 03 mai 2023 entre dans les annales de l’histoire de la Cour Constitutionnelle congolaise.

En effet, à Libreville au Gabon, Dieudonné KAMULETA BADIBANGA, Président de la Cour constitutionnelle de la RDC a présidé la cérémonie d’ouverture de la première rencontre des femmes Juges africaines.

Du côté femme juge congolaise, il sied de noter que, sur recommandation de son Président, Madame KALUME Alphonsine, seule juge femme à la Cour constitutionnelle, a pris part à cet événement au nom de la RDC.

Il convient de noter que c’est en sa qualité de Vice-Président de l’Association des Juridictions Constitutionnelles Africaines, CJCA en sigle, que le Président KAMULETA a marqué de sa présence cette activité qui est à sa première édition.

Dans son mot de circonstance, le Président KAMULETA n’a pas manqué d’interpeller les participants à réfléchir assidûment sur le mécanisme de la valorisation des droits de la femme dans le secteur de la justice.

En guise de conclusion de son propos introductif, il a évoqué une citation du Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Ce dernier a rappelé, le 8 Mars 2019 dans son allocution à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, que: «…toute politique visant à valoriser notre capital humain devrait intégrer la promotion des femmes.

L’implication des femmes dans l’ensemble des activités de la vie … mérite une politique d’encadrement plus volontariste, d’encouragement et avec une meilleure visibilité ».

Voilà qui veut dire que le défi de la promotion des droits de la femme, tel qu’énoncé dans sa généralité, concerne en premier lieu, dans le cadre de la vision de la CJCA, les systèmes judiciaires, qui doivent être inclusifs, transformateurs et moteurs de développement.

Après l’allocution du Président Dieudonné KAMULETA, il s’en est suivi le discours Monsieur ALI BONGO ONDIMBA, Président de la République gabonaise, qui a, entre autre, remercié le Bureau Exécutif de la CJCA d’avoir honoré son pays par la tenue à Libreville de la 1ere rencontre des femmes juges. Il a terminé son propos par déclarer ouverts les travaux de cette importante rencontre.

Il y a lieu de relever que tout a commencé par le discours de bienvenu de Madame Marie Madeleine MBORASUO, Présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise, adressé aux différentes délégations. Dans son mot, elle n’a pas tari d’éloges à l’endroit de la Cour constitutionnelle de la RDC pour son activisme dans les instances de la CJCA, puis à l’endroit du Président Dieudonné KAMULETA pour sa présence qui honore les femmes en général et de la justice en particulier.

CP

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *