février 25, 2024

Matata Ponyo est son parti, Leadership et Gouvernance pour le Développement (LGD) ont fait carton plein ce samedi 27 mai à Kikwit dans la province du Kwilu.

En dépit de la dictature visant à museler l’opposition et malgré les intimidations du maire de Kikwit et le meeting de l’UDPS/Kinshasa prévu au même endroit, Augustin Matata Ponyo a triomphé.

Devant cadres et militants de son parti à Kikwit, Matata Ponyo a réussi à prêcher l’évangile du leadership de qualité et de la gouvernance.

Dans une salle qui s’est révélée trop compacte pour contenir un monde fou venu l’écouter, l’opposant a plaidé pour un vote responsable afin de se choisir, lors des prochaines élections, des dirigeants capables et responsables.

Le président du LGD poursuit sa tournée dans l’espace Grand Bandundu. Après sa conférence empêchée à Kenge, dans la province du Kwango, il a mis le cap sur la province voisine du Kwilu.

Le prédicateur du leadership a expliqué que pour le développement du Kwilu, il faut voter le changement, voter des hommes et de femmes qui se soucient réellement de problèmes quotidiens des fils et filles de la contrée.

Il a demandé aux kwilois de ne pas répéter l’erreur qui consiste à voter en échange de T-shirt ou tout autre petit cadeau.

Le leader du LGD a expliqué qu’il était plus que temps pour lui de venir dans la province du Kwilu pour réveiller la population de cette partie du pays.

Refusant de se soumettre à l’ordre du maire de Kikwit, qui viole la constitution, notamment ses dispositions garantissant la liberté de mouvement et de circulation ainsi que celle de l’exercice des activités politiques sur l’ensemble du territoire national, Matata Ponyo a fait pression et finalement, le maire de la ville, un militant de l’UDPS de son état, a malgré lui autorisé sa conférence.

R.K

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *