juillet 16, 2024

Guy Loando Mboyo, a eu l’occasion d’échanger avec la 6ème promotion de l’École Supérieure d’Administration Militaire (ESAM), dont il est le parrain.

Suite à la validation de la demande de l’ESAM, formulée par le Général de Brigade Ghislain Elumba et soutenue par le Vice-Premier Ministre en charge de la Défense, Jean-Pierre Bemba, Guy Loando Mboyo a été officiellement présenté aux 27 stagiaires dont 12venus de différents pays africains, tels que le Congo Brazzaville, la République Centrafricaine, le Bénin, le Cameroun et le Burundi.

Le ministre d’État a adressé des mots d’encouragement aux stagiaires et a souligné l’importance de s’engager sur la voie de l’excellence afin de bâtir une administration militaire de haut niveau. Il a mis en avant l’importance de l’ESAM dans la formation des cadres militaires compétents et responsables, capables de relever les défis auxquels fait face notre continent. Le parrainage du ministre d’État, Guy Loando Mboyo, apporte une valeur ajoutée significative à la promotion de l’ESAM. Sa présence et son soutien témoignent de l’engagement du gouvernement en faveur du développement des forces armées et de la formation de leaders militaires qualifiés.

Le ministre d’État, Guy Loando Mboyo, souhaite à tous les stagiaires de la 6ème promotion de l’ESAM un parcours académique fructueux et les encourage à persévérer dans leur quête d’excellence. Il est convaincu que leur formation à l’ESAM sera un tremplin pour une carrière militaire réussie et qu’ils apporteront une contribution significative à la sécurité et au développement de leurs pays respectifs.

L’ESAM est une institution d’enseignement supérieur de renom, dédiée à la formation des officiers supérieurs et des hauts fonctionnaires militaires. Elle joue un rôle crucial dans la consolidation de l’expertise militaire et administrative en République démocratique du Congo et contribue également à renforcer la coopération régionale en formant des militaires venant de différents pays africains.

Cellule Communication…

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *