juillet 16, 2024

Les fêtes se multiplient ici et là à cet effet, l’événement est une grande première dans l’histoire de l’UDPS ; plusieurs tshisekedistes n’arrêtent de festoyer autour de cette double consécration…

La presse est également au rendez-vous avec ses vas et viens chez Kapambu, dont le téléphone ne fait que sonner depuis le sacre.

À la clé un trophée et un diplôme de mérite qui scellent à jamais le couronnement de son combat politique pour la liberté, la démocratie, la justice et le bien-être des Congolais aux côtés des pères fondateurs de l’Union pour démocratie et le progrès social, notamment Étienne Tshisekedi wa Mulumba.

Pionnier imperturbable Raphaël Kapambu a dédié ses deux prix à sa mère, à ses mentors politiques et à tous ceux qui l’ont accompagné dans ce noble combat.

« Je suis animé depuis mon sacre par non seulement un sentiment de joie mais aussi et surtout, je suis satisfait puisque je compte désormais à mon actif un mérite qui restera à jamais gravé en lettres d’Or dans les annales de l’histoire politique de l’UDPS et de notre pays », se félicite le président Kapambu, avant d’indiquer ce qui suit : »mon combat ressemble au parcours de Mardochée de la Bible. Ce couronnement, c’est plus qu’un poste ministériel ».

Êtes-vous donc prêt à renoncer à un poste ministériel pour ne vous contenter que de votre couronnement?

Ne faites pas d’amalgames. Mon couronnement, c’est pour l’éternité. C’est pourquoi je remercie mon Dieu. Cependant, un poste ministériel est passager. Cela ne m’interdit pas en tout cas de l’exercer si cette occasion se présentait

Nous constatons que vous avez jeté votre monyere pour adopter le borsalino?

Quand moi je portais le monyere, ceux qui le portent aujourd’hui avaient peur et d’autres se moquaient de nous ou étaient nos bureaux. Ça fait partie du passé. Aujourd’hui je suis en borsalino et ça me va bien.

Vous n’avez pas embrassé la voie de Katumbi par exemple?

Pas du tout. Katumbi je le connais pas. Je mets le borsalino, parce que, ce chapeau me va quand je le combine avec mes safaris.

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *