avril 18, 2024

Contrairement au discours officiel de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, son gouvernement et l’union sacrée, accusant les occidentaux d’être responsables du malheur des Congolais, depuis la pire époque coloniale jusqu’à ces jours, l’actuel président de la République, a dépêché une mission diplomatique de lobbying auprès des autorités belges et de l’union européenne.

Christophe Mboso N’kodia Pwanga est à la tête d’une délégation des députés dont certains sont originaires de l’Est du pays.

Plusieurs sources à Bruxelles qui se sont entretenues avec quelques-uns des membres de la délégation, affirment que Christophe Mboso N’kodia Pwanga et sa délégation sont venus à Bruxelles pour rencontrer et convaincre les autorités belges et de l’union européenne, afin qu’elles acceptent que Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi fasse son second mandat.

Ils justifient leur plaidoyer en évoquant le blocage du FCC de Joseph Kabila Kabange pendant les deux premières années et l’invasion rwando-ougandaise via le RCD-CNDP-M23-RDF-UPDF Rwanda et Ouganda.

C’est curieux que Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et Christophe Mboso N’kodia Pwanga ignorent leur propre discours populiste contre l’occident en allant quémander aux occidentaux de fermer à nouveau les yeux au hold-up électoral qu’ils préparent en leur faveur comme l’avait fait, le pouvoir précédent.

Où est la cohérence de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, son gouvernement et l’union sacrée qui chaque jour, ils dénoncent et accusent l’occident, et curieusement, ils viennent en catimini à Bruxelles pour solliciter la bénédiction d’obtenir un second mandat présidentiel ?

La RDC n’a pas de chance et elle est pourrie à tous les niveaux de notre société.

GM

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *