février 21, 2024

Il fallait, en tout cas, s’y attendre. Tant l’offre politique de Joëlle Bile est si ambitieuse, pour l’instauration de « La République des valeurs ». La population de la Tshangu, district populeux de Kinshasa, s’est approprié « La République des valeurs », l’offre politique de la candidate n°25 à la présidentielle du 20 décembre 2023. Elle, cette population donc, a exprimé cette appropriation, au terme des échanges patriotiques avec la Journaliste talentueuse Joëlle Bile. D’une verve oratoire qui trahit le talent journalistique, cette femme à multiples casquettes a étalé les huit (8) axes prioritaires de son offre politique. L’identification et le recensement de la population, pour une bonne planification du développement et de la croissance économique. Il y a également la sécurité, la cohésion nationale et la paix. Car, « il ne peut pas y avoir croissance, tant que les Congolais ne se sentent pas en sécurité dans leur propre pays », n’a de cesse de le dire cette femme passionnée du Congo. Bile parle, sur le plan économique, d’une RDC désormais tournée vers « l’agriculture qui aide le pays à devenir souverain et fort », plutôt que de rester sur « les mines dont nous ne profitons pas ». L’Administration, l’Éducation, la Justice, l’Armée, la Culture et les Sports comptent également parmi les axes prioritaires de l’offre politique de la candidate du peuple, portée par la Société civile ; car, membre à part entière de la LINA -Ligue nationale des Anamongo-.

La candidate n°25 à la présidentielle de décembre 2023, Joëlle Bile, a communié, ce mardi 28 novembre 2023, avec la population de la Tshangu, le district le plus peuplé de la capitale congolaise, Kinshasa.

Dans le stade municipal de Masina pris d’assaut par les habitants de différentes communes qui composent ce district, le numéro 25 à la prochaine présidentielle a, encore une fois, prêché la « République des valeurs», son offre politique.

Dans son intervention, cette candidate pur jus de la société civile, se veut être le choix du peuple congolais.

“Je suis candidate d’aucun parti politique. Je suis plutôt la candidate de la population”, a indiqué Joëlle Bile.

Cette ancienne professionnelle de médias estime que le moment est venu, pour se livrer dans le combat visant à changer la situation des Congolais.

“ Ça n’a pas été facile pour moi d’arriver à ce niveau. J’ai été révoltée par votre souffrance, votre famine ainsi que l’insécurité dans laquelle vous vivez. Il est temps qu’on change les choses”, a-t-elle ajouté.

Fidèle à sa vision, celle de promouvoir les valeurs au sein de la famille, cellule de base de la société, Bile a invité la jeunesse à s’approprier ce combat. Car, selon elle, le Congo de l’avenir ne va pas se conjuguer sans cette jeunesse.

“J’aimerais que vous, la jeunesse, puissiez donner à la République démocratique du Congo sa vraie valeur. Malheureusement, les revenus de la RDC ne profitent qu’à un groupe d’individus ”, regrette-t-elle.

Cette promotion des valeurs, qui devient une pédagogie pour Joëlle Bile, est loin de prendre fin. Désormais, la candidate numéro 25 tient à ce que ce discours quitte le niveau de projet, pour, enfin, être classé au rang des réalités. Séduite, la population présente a rassuré Joëlle Bile de son soutien et accompagnement, pour la bataille du fauteuil de Président de la République.

CP

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *