février 21, 2024

Cette usine de traitement d’eau a une capacité de production de 35 000 m2 d’eau potable, pour sa première phase opérationnelle et devrait atteindre les 2x 85 000 m2 d’eau à sa troisième phase.

Il sied de signaler que cette usine va desservir, dans un premier temps les communes de N’djili et Kimbanseke.

La mise en service ce la nouvelle usine par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de cette usine est la réponse appropriée dans l’objectif d’améliorer le vécu quotidien de la population congolaisei particulièrement celle de ville de Kinshasa confrontée à une pénurie d’eau potable.

La Regideso a érigé des gros collecteurs sur un circuit de 30 Km jusqu’au hub du quartier N’djili St Thérèse avant de se connecter au réseau domestique préexistant.

Dans les phases 2 et 3, l’usine va donner de l’eau aux autres communes de Tshangu, à la Cité universitaire de l’Unikin et à une partie de Mont Ngafula.

En termes d’innovations, opérationnelles, l’usine de Lemba Imbu, comparée aux quatre autres existantes,
la station de captage a pris en compte le niveau de l’étiage critique de la rivière N’djili. En clair, même si le niveau de la rivière est au plus bas, l’usine ne manquera pas d’eau.

L’autre particularité est la télégestion et la télé contrôle de tous les compartiments de traitement.
En effet, à partir de leurs salles de contrôle, les experts techniques surveillent l’ensemble de circuit et ils peuvent démarrer et arrêter des machines à distance.

Grâce à une ligne électrique spéciale de 11 km tirée depuis la station de la Snel Kimwenza, l’usine de Lemba Imbu fonctionne 24h / 24 et elle dispose d’un grand réservoir à 5 Km de sa station.

Pour rappel les travaux de construction de la chaîne de traitement d’eau allant du captage jusqu’au pompage ont été lancés, le 1er juillet 2019.

MTN

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *