mai 29, 2024

« Il n’y a pas à passer son temps de réflexion, sur le gouvernement Suamwina qui traîne pour atterrir », conclue un bon nombre d’acteurs politiques ayant donné leurs positions sur cette question du gouvernement.Après recoupement, la rédaction de C-NEWS est arrivée au constat, selon lequel l’éventuel gouvernement Suamwina ne serait qu’un mort né qui ne saurait faire long feu notamment à cause du manque de structuration au sein de l’Union sacrée ; la première ministre a été nommé de manière unilatérale par le seul bon vouloir de Félix – Antoine Tshilombo Tshisekedi ; l’Union sacrée soufre d’un sérieux manque de cohésion entre sociétaires ; ceux-ci n’ont pas les mêmes objectifs et visées ; impossibilité de fédérer les avis en vue de dégager un consensus commun pour la gestion des ambitions étatiques.À cette liste des observateurs avertis dénoncent également le manque de leadership dans le chef de l’autorité de référence, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi qui se révèle incapable d’arrêter un ticket pour le bureau de la chambre basse du parlement. En tout état de cause, selon certains le gouvernement Suamwina porterait si jamais celui-ci venait à être mis en place sur base de toutes ces incohérences ci-haut évoquées, il serait une équipe faible, fragile, inutile que les prédateurs sans cœur activeraient présentement pour assouvir dans l’avenir proche leurs propres intérêts et cupidités au détriment de la population qui n’a des yeux que pour pleurer et sans secours. »Le pays va mal très très mal mais les prédateurs s’entretuent entre eux », explique-t-on dans quelques Qg des partis politiques, tout en soulignant ceci : »la population continue à les observer en attendant peut être un sauveur qui viendrait de n’importe où même au ciel pour la secourir ».Comme pour dire, quelque soit la durée de la nuit le soleil finira un jour par apparaître.

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *