février 25, 2024

« Nous exigeons un procès juste, équitable et surtout un procès transmis en direct par la Rtnc », réclament les partisans de l’A.Ch, tout en marquant que Kabund ne viendra pas à une audience sans le direct de la Rtnc.

C’est à la suite de publication de la date de la prochaine audience de Jean-Marc Kabund-A-Kabund, fixée au 05 septembre prochain, que les militants de l’Alliance pour le changement se sont exprimés sous ce ton.

L’un de ces partisans, Boaz Muamba Mulumba, faisant partie du club des communicateurs et lieutenants de Jean-Marc Kabund, affirme que tous les militants du parti kabundiste à l’unisson considèrent à juste titre que la procédure de l’arrestation de leur président depuis le début, ne répond pas aux critères d’un Etat de Droit mais plutôt à ceux de la police.

« Il y a dans ce dossier, visiblement une main noire qui oriente cette procédure, au mépris des décisions judiciaires », argumente Boaz Muamba ; qui note que c’est inadmissible pour l’UDPS, un parti qui pendant 37 ans a chanté l’État de droit. Qu’aujourd’hui, de souligner Boaz Muamba : »que la même UDPS arrivée aux affaires fait la honte ».

En direct de Kingabwa, le Qg de l’A. Ch, l’on se pose la question de savoir comment le procureur peut-il solliciter auprès du juge la fixation du dossier, pendant que la décision du même juge statuant en chambre de conseil ordonnant la résidence surveillée à l’honorable Kabund, souffrent d’exécution?

Boaz Muamba de faire remarquer carrément, qu’ il sotte aux yeux des uns et des autres, que ladite citation à prévenu reflète une démarche biaisée de la part du parquet prêt la cassation ; une précipitation injuste dans la procédure de condamner à tout prix Jean-Marc Kabund.

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *