mai 29, 2024

C’est la recette magique du leader de l’UNC en tournée dans le grand Nord après sa libération de prison, un plan triangle qui associe les pays frontaliers de la RDC, le Rwanda, Ouganda en plaçant le M23 au milieu. Un plan triangle à l’image maçonnique. Mais recette pour VK pour stabiliser le Congo suite à l’occupation des groupes armés dont elle est victime.

Kamerhe s’est déployé en long et large pour légitimer un plan défini à trois volets pour donner la réponse définitive à des scènes de terreurs et dramatiques qui secouent les populations de la partie Est de la RDC. Pour l’effectivité de ce plan, les notions de cohésion, d’amour et du patriotisme doivent caractériser chaque congolais.

Sur la place de l’indépendance de Bukavu, noire du monde, se tenant devant une foule des milliers de personnes décidée de lui offrir un accueil plus que délirant, le président de l’UNC évoque en premier lieu le volet militaire à privilégier. Ce tout premier volet se résume par la dotation des moyens conséquents, de façon régulière à l’armée, “parce que nous devons tous continuer à soutenir nos forces armées et les éléments de la Police nationale congolaise”.

Le volet diplomatique s’impose et intervient en deuxième position de la portion magique “VK” pour guérir la guerre.

Le triangle dessiné par Kamerhe se présente comme clef de voûte non seulement parce qu’il est positionné en dernier, mais aussi parce qu’il impose à chacun des voisins du grand Congo une autopsie profonde des cours de l’histoire et géographie.

«Au sommet, il y a la RDC à la base de ce triangle, d’un côté, il y a le Rwanda et de l’autre côté l’Ouganda. Il y a l’oeil du cyclone au milieu du triangle qui s’appelle le M23», a-t-il proposé.

Ce ne serait pas une prime de l’impunité.

«Lorsque nous voulons résoudre ce problème, nous devons demander à nos frères de libérer Bunagana, de déposer les armes pour examiner leurs revendications légitimes qui seront examinées en toute sincérité car, les gens qui meurent là-bas sont nos frères, nos mères et sœurs», signe celui qu’on considère désormais Baba du Grand Kivu.

Selon lui, le Rwanda, l’Ouganda et la RDC sont condamnés à vivre ensemble éternellement comme des voisins.

«Le développement de la RDC sera bénéfique pour ses voisins», a rassuré VK.

Ce périple de tous les enjeux qu’effectue le fils de Walungu, est également une occasion de prouver sa reconnaissance à Dieu tout puissant, maître de toutes les circonstances, et saluer le peuple qui a milité pour sa libération.

Visiblement, l’homme s’est montré reconnaissant au soutien lui apporté par la population de Bukavu durant son emprisonnement injuste.

La présence de Vital sur la terre de ces ancêtres, c’était également pour “remercier tous ceux qui m’ont soutenu sans réserve et implorer le bon Dieu pour ma situation”, a t-il indiqué d’un ton serein.

Avant d’ajouter : «Aujourd’hui je suis acquitté et je rends grâce au Seigneur».

YABU

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *