avril 24, 2024

Après une descente dans cette partie de la République en vue de palper du doigt la réalité et s’enquérir personnellement de la situation, bravant la peur, les intempéries et l’insécurité qui sévissent ce coin du pays à l’issue du conflit qui oppose les peuples « yaka » et « teke », l’honorable Adolphe Muzito brise le silence et peint un tableau sombre de ces atrocités qui ont endeuillé l’espace grand Bandundu, causant ainsi la mort de plusieurs compatriotes.

Devant la presse, en bon et grand leader incontestable du grand Bandundu, le n°01 du parti politique « nouvel élan », l’une des formations politiques du pays qui a le vent en poupe et qui s’enracine considérablement à travers le pays, a retracé aucours d’une conférence de presse l’objectif de cette tournée, les causes notamment immédiates) du conflit, les acteurs (en l’occurrence, la présence des personnes étranges, mais aussi, des pistes de solution suggérées sous forme des propositions à la fois sécuritaire, humanitaire, politique, judiciaire, légale-réglementaire et économique.

JJ

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *