avril 18, 2024

Comme prévu, il s’est tenu ce mercredi un mini-Sommet à Luanda axé sur la question de la sécurité en République démocratique du Congo. Félix Tshisekedi, Chef de l’Etat congolais, Evariste Ndayishimiye, Président du Burundi et Joao Lourenço de l’Angola, le facilitateur du processus désigné de l’EAC dans le processus de paix de la RDC à Nairobi Uhuru Kenyatta était également présent. Le plus grand absent, selon les sources, est le Président rwandais Paul Kagame qui s’est fait representé par son Miinistre des Affaires Etrangères Vincent Biruta.

A lire le communiqué final qui sanctionne cette rencontre, parmi les grandes options prises par les chefs d’Etat, il y a : la cessation des hostilités en général, et en particulier des attaques du M23 contre les FARDC et la MONUSCO à partir du vendredi 25 novembre 2022 à 18h00 (Jour J) ; le respect total des exigences des communiqués des conclaves des Chefs d’État de l’EAC du 21 avril et du 20 juin 2022 (processus de Nairobi), de la feuille de route de Luanda du 6 juillet 2022 (processus de Luanda) et des conclusions de la réunion extraordinaire des chefs d’état-major général des forces armées de l’EAC (Bujumbura, 8 novembre 2022) ; la poursuite du déploiement complet de la Force régionale de l’EAC ; le retrait du M23 des zones occupées et retour à ses positions initiales à Sabinio du côté RDC, sous le contrôle des FARDC, de la Force Régionale et du Mécanisme Ad hoc en collaboration avec la MONUSCO (Jour J+2) ;

Les Chefs d’Etat et autres participants ont convenu aussi de la création d’une zone tampon avec l’appui de la MONUSCO, du Mécanisme de vérification ad hoc et de la force régionale de l’EAC, comme prévu dans le cadre de la réunion des chefs d’état-major général de l’EAC tenue à Bujumbura, le 8 novembre 2022 (Jour J+2)….;

Les Chefs d’Etat ont recommandé aussi l’accélération de la mise en œuvre du Programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (PDDR-CS) en cours en RDC et ont exprimé leur profonde préoccupation quant aux conditions dans lesquelles vivent des centaines de milliers de personnes déplacées. dans les zones touchées par la guerre de la province du Nord-Kivu.

Une autre rencontre entre ces Chefs d’Etat sera tenue prochainement à Bujumbura pour évaluer la mise en œuvre des conclusions des résolutions et recommandations du Mini-Sommet de Luanda de ce mercredi 23 novembre.

Emille Kayomba

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *