février 25, 2024

C’est ce qui ressort de l’entretien entre le professeur André Mbata, 1er vice-président de l’Assemblée nationale, M. John Kabeya, gouverneur de la province du Kasaï Central et Harish Jagtani, opérateur économique indien, directeur général de Modern Construction. Ces échanges ont tourné autour des projets d’infrastructures dans le Kasaï Central.

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le professeur André Mbata Betukumesu Mangu, a eu des échanges fructueux, ce vendredi 25 août 2023 en son cabinet de travail du Palais du peuple, avec M. John Kabeya Tshikaya, gouverneur de la province du Kasaï Central. L’autorité provinciale du Kasaï Central était accompagné de l’homme d’affaires indien Harish Jagtani.

Les hôtes d’André Mbata sont allés l’entretenir autour de deux projets majeurs dont dépend la vie socioéconomique du Kasaï Central, à savoir la construction de l’aérogare de Kananga et barrage des chutes de Mbombo pour une puissance installée de 10 mégawatts.

Au sortir de cette audience, le gouverneur du Kasaï Central s’est exprimé en ces termes: « Notre échange avec le 1er vice-président de l’Assemblée nationale et l’opérateur que vous connaissez bien, M. Harish Jagtani, c’est par rapport à deux projets d’infrastructures qui sont exécutés dans la province du Kasaï Central. Il y a la construction de l’aérogare de Kananga qui sera financée par la société Modern Construction. Et le deuxième, ce sont les chutes de Mbombo, avec 10 mégawatts ».

A en croire l’autorité provinciale, il y a eu signature des protocoles d’accord, il y a quelques jours entre le BCECO et ANSER pour ce qui concerne les études. Après ces études, il y aura la deuxième phase avec le cahier des charges qui sera communiqué par rapport à l’entreprise qui a gagné le marché.

John Kabeya est heureux d’annoncer que le Kasaï Central va mieux qu’il y a quelque temps. Et aujourd’hui, c’est tout le.monde qui cherche à visiter sa province, a-t-il confié en passant.

« Nous avons voulu donner un sens élevé dans cette province qui semblait abandonnée. Nous avons recréer l’espoir qui était perdu dans la tête de la population centre kasaienne, avec cette petite volonté politique que nous avons. Aujourd’hui, sur plan sécuritaire, la situation est au beau fixe. Sur le plan des infrastructures, de grandes constructions sont en chantier dans le Kasaï Central, notamment la construction d’une grande université pour laquelle le chef de l’État s’est personnellement mis à l’œuvre, la réhabilitation de l’Athénée de Kamayi, la morgue de 54 palaces en remplacement de l’ancienne qui ne comptait que 9 places, la voirie urbaine, la route Kalamba-Mbuji qui fait encre et salive et dont les travaux évoluent positivement à la demande du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi. Et hormis d’autres projets qui vont s’en suivre d’ici là ».

Et tout de suite, John Kabeya a rappelé ces projets qui sont menés la veille de la tenue des élections générales de décembre prochain sont en dehors de toute visée électoraliste. C’est de la volonté politique de la part de l’autorité au plus haut niveau qui veut que d’ici à deux ans la province soit comptée a l’échiquier national. Et cela ne peut être lié aux élections, car c’est une décision pérenne, conformément à la vision du chef de l’État de développer le pays. On ne perd de vue que l’espace Kasaï a été ignoré durant tout le régime précédent. Aujourd’hui, que ce soit a Mbuji-Mayi, ou a Kananga, de grands chantiers ont vu le jour, sans parler du Sankuru ou de Lomami, Kasaï.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, le Kasaï Central a bénéficié d’un projet BDE lutte antiérosive avec l’appui de la Banque mondiale, sous le leadership du chef de l’État, à hauteur de 100 millions de dollars.

De son côté, l’opérateur économique Harish Jagtani a précisé que le projet de construction de l’aérogare de Kananga est déjà en cours d’exécution. C’est un projet qui sera exécuté endéans 12 mois.

S’agissant des chutes de Mbombo, ce projet débute le 15 octobre 2023. A ce jour, on est à l’étape de la confection du cahier des charges et autres documents pour le projet démarre à la mi-octobre et pour boucler les travaux dans le délai, a-t-il promis par ailleurs à la population du Kasaï Central.

M. Harish Jagtani a profité de la circonstance pour adresser des remerciements au chef de l’État grâce à qui Modern Construction a gagné le marché d’infrastructures dans cette province du pays.

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *