février 21, 2024

Tshiyoyo n’a effectivement pas la qualité de convoquer les journalistes, comme l’indique le communiqué du Bureau de la Commission de Discipline et Ethique professionnelle -faisant- office, du Tribunal des pairs de l’Union nationale de la presse du Congo, UNPC.

« Toutes ses invitations signées par le cameraman Michel Tshiyoyo et la Journaliste Liliane Modju, violent la légalité, d’autant plus que ces deux individus n’engagent pas la commission de Discipline, et visent à semer la confusion et la panique au niveau de la Presse Congolaise, en cette période post-électorale, caractérisée par les agitations dans un camp politique », lit-on dans ledit communiqué, signé le 12 janvier 2024.

(Ci-dessous le communiqué de la commission de discipline de l’UNPC, dénonçant l’imposture de Tshiyoyo)

  • Le Bureau de la Commission de Discipline et Ethique Professionnelle, Tribunal des Pairs de l’Union Nationale de la Presse du Congo, UNPC, informe l’opinion tant nationale qu’internationale, que plusieurs fausses invitations ont été adressées aux Journalistes oeuvrant à Kinshasa pour se présenter à l’UNPC.
  • Toutes ces invitations signées par le cameraman Michel Tshiyoyo et la Journaliste Liliane Modju, violent la légalité, d’autant plus que ces deux individus n’engagent pas la commission de Discipline, et visent à semer la confusion et la panique au niveau de la Presse Congolaise, en cette période post-électorale, caractérisée par les agitations dans un camp politique.
  • Tout en déplorant la présence d’une main
    noire politique derrière ses actes illégaux, de nature à semer la psychose au niveau de la presse à la veuille de la cérémonie de prestation de serment du nouveau Président de la République Démocratique du Congo élu, à savoir, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Bureau de la Commission de Discipline se réserve le droit de saisir les Instances Judiciaires, contre les auteurs des troubles à l’UNPC, et contre deux de ses Juges, visiblement téléguidés, à savoir: Michel Tshiyoyo et Liliane Modju, qui semblent avoir reçus mandat de déstabiliser la presse, et le Tribunal des Pairs.
  • Le Bureau exhorte les Journalistes à l’amour de la patrie, à l’unité, à la cohésion nationale, et d’oeuvrer en tout temps en faveur de la liberté dans la collecte, traitement et diffusion des informations, opinion, commentaires et critiques.
  • Le Bureau encourage les Journalistes à faire preuve d’équité, d’exactitude, et d’honnêteté, de traiter tous les problèmes sans parti pris, en bannissant l’injure, la diffamation, la médisance, la calomnie, les accusations sans preuves, la déformation des faits, le mensonge, l’incitation à la haine, ainsi que l’apologie de toute valeur négative dans la pratique quotidienne de ce noble métier.

Fait à Kinshasa, le 12 Janvier 2024

Pour la Commission de Discipline

Ange Gabriel NGALAMULUME (Président)
081 546 54 34.

Pauline Bukasa ( Secrétaire Rapporteur)
09999 318 51

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *