juillet 16, 2024

Ce n’est pas accepté la main tendue de FATSHI. Ici Diongo agit dans toute indépendance, en prenant en compte les faudes électorales via les machines à voter qui ont occasionné le vol des voix au profit du candidat de l’Union sacrée.

A cet effet, dit-il : »non seulement que Félix-Antoine Tshisekedi ne sera chef de personnes, toutes les institutions étant illégales et illégitimes, Diongo estime qu’à ces travaux du dialogue national tous les participants y compris lui-même Félix-Antoine Tshilombo auront un statut égal, c’est -à -dire : »unique et identique »

En effet, le message tant attendu du président Franck Diogo Shamba à l’ensemble du peuple congolais avec une touche particulière à la communauté internationale est intervenu, le samedi 03 février, dans la soirée.

FD, le héros vivant s’exprimait ainsi depuis l’étranger où il est en soins médicaux, pour la première fois, depuis le énième hold-up électoral opéré par Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi et sa clic diabolique et satanique, en tête le triste célèbre terroriste électoral, Dénis Kadima.

Dans son speech à la nation, aux combattants et combattantes du Mouvement Lumumbiste et progressiste, MLP, Diongo est revenu sur toutes les questions et sujets qui mettent chaos la démocratie et la bonne gouvernance au pays, dans la manière de gérer de l’imposteur Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, de nouveau à la tête de la République par le concours d’un braquage électoral.

Le président Diongo n’a pas seulement mis l’accent sur les failles de ce tyran régime ; le fils héritier politique d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, sur les traces de son Maître a proposé le dialogue national inclusif, ici et maintenant, comme seule piste de sortie de crise en vue de remettre le plus rapidement possible la République démocratique du Congo, sur les rails de la démocratie et du développement.

En ce qui concerne justement le dialogue national, Franck Diogo Shamba le suggère le plutôt possible pour projeter les nouvelles élections sur les bonnes bases de la démocratie.

Quant au format du dialogue même, Diongo tient à la participation de toutes les couches sociales et politiques du pays notamment la classe politique entre autres l’opposition ayant pris part aux élections avec Katumbi en tête ; celle ayant boycotté les élections sous la direction de Joseph Kabila ; la société civile avec à sa tête les églises catholiques et protestantes ; l’opposition armée notamment l’AFC et les autres groupes armés de toutes les provinces sous la coordination de Corneille Nangaa ainsi que le gouvernement de fait, puisque issu d’un braquage électoral conduit impérativement par Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi.

Diongo propose que ces assises se tiennent en dehors du pays, que celles-ci soient convoquées et supervisées soit par les Nations-Unies ou par l’Union africaine.

Que les participants à ces travaux soient tous porteurs d’une même qualité à l’ entrée dans l’auditoire. Ni tel ou tel autre sera le chef de l’un ou de l’autre.

Tous les participants seront au même pied d’égalité.

(Ci-dessous l’intégralité de message du président Franck Diogo Shamba à la nation, aux combattants et combattantes du MLP ainsi qu’à la communauté internationale)

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *