février 21, 2024

Depuis le 14 janvier 2024, l’opinion publique tant nationale qu’internationale n’est pas restée indifférente au regard des tripatouillages électoraux des législatives nationales dont les résultats provisoires ont été publiés par la CENI pour la circonscription de MBUJIMAYI.

En effet, de sources politiques et de la CENI bien informées, il s’avère que Monsieur Denis KADIMA KAZADI, Président de la CENI a procédé aux nominations des personnes suivantes en qualité des Députés Nationaux de la circonscription électorale précitée.

Il s’agit de : 1) KABENA MUAUKA Adèle 2) NKONGOLO KAYUMBI Tobie 3) MUDIAYI NGOYI Christian 4) NGANDU NDALA Florent.

Lesdites sources indiquent que les tripatouillages électoraux opérés à quelques heures avant la proclamation des résultats des législatives nationales où les vrais élus ont été débarqués de la liste en faveur des autres sont, sans nul doute, l’oeuvre concertée de la famille biologique du PR FATSHI, du Secrétaire Général de l’UDPS/TSHISEKEDI, Monsieur Augustin KABUYA TSHILUMBA et du Président de la CENI, Monsieur Denis KADIMA KAZADI.

Il appert que Madame Adèle KABENA MUAUKA et Monsieur Tobie NKONGOLO KAYUMBI sont tous deux originaires des BAKWA NTOMBOLO, groupement d’origine du PR FATSHI et de Denis KADIMA KAZADI. Cependant, Messieurs Christian MUDIAYI NGOYI et Florent NGANDU NDALA ont des liens de parenté avec les membres du Bureau de la CENI dont le Président Denis KADIMA KAZADI.

Point n’est besoin de rappeler que KABENA Adèle est cousine au Président FATSHI. Elle a été proclamée meilleure élue de la Ville de Mbuji-Mayi, alors qu’elle était absente sur terrain et la population déjà avertie ne pouvait pas l’élire en tenant compte de son profil bas. Outre son appartenance au groupement des BAKWA NTOMBOLO, Monsieur Tobie NKONGOLO KAYUMBI a été nommé Député National avec l’aide du sournois Augustin KABUYA TSHILUMBA, Secrétaire Général du Parti au Pouvoir, lequel fréquente la même Église (ZOE TABERNACLE) avec Tobie NKONGOLO KAYUMBI, et ce, au détriment de deux candidats ayant réalisé beaucoup de voix sur la liste du regroupement politique 2A/TDC, une des mosaïques de l’UDPS/TSHISEKEDI.

Il ressort des renseignements en notre possession que la CENI KINSHASA avait ordonné illégalement au SEP KASAI ORIENTAL de rejeter purement et simplement les résultats issus du Centre Local de Compilation pour ne prendre en compte que ceux imposés et transmis par le Bureau de la CENI KINSHASA !

Monsieur Denis KADIMA KAZADI, vous n’êtes pas sérieux. Toutes vos déclarations et promesses faites dans les médias étaient démagogiques voire fallacieuses. Vous êtes persona non grata. La CENCO avait mille raisons de vous refuser au départ faute des qualités requises.

Mesdames et Messieurs de la famille présidentielle intouchable,

Monsieur le Président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI,

Monsieur le Secrétaire Général de l’UDPS/TSHISEKEDI, Augustin KABUYA TSHILUMBA,

Par vos agissements frauduleux, vos intrigues et actes de trahison odieux, vous avez brisé les coeurs des Candidats véritablement élus à MBUJIMAYI comme José MPANDA, Maurice TSHIKUYA, Jean-Claude MUKANYA et Marcelin BILOMBA, ayant consenti d’énormes sacrifices pour battre leur campagne à dessein de réussir aux élections. Nous citons les sacrifices financiers(moyens propres), les sacrifices matériels, les sacrifices physiques… De plus, vous avez brisé les coeurs des familles des Candidats véritablement élus, Vous avez encore brisé les coeurs de leurs électeurs en proclamant élus, par voie des nominations, les candidats impopulaires, n’ayant pas fourni des efforts pour battre campagne.

Par ailleurs, il est un fait indéniable que la publication de ces nominations, taillées sur la base clanique et souillées des anti-valeurs susmentionnées, n’a pas suscité la joie de la majorité des électeurs. Au contraire, c’est le mécontentement quasi-total dans la population de Mbuji-Mayi.

Pour tous préjudices causés aux Candidats véritablement élus à MBUJIMAYI, Vous allez payer les pots cassés. La nature nous enseigne et l’avenir nous le dira. En outre, la justice de Dieu existe, car les multiples lamentations des candidats lésés, des personnes qui leur sont proches et de leurs électeurs crieront vengeance au Seigneur Tout-Puissant.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments utiles des renseignements, la Cour Constitutionnelle, saisie des requêtes en contestation des résultats provisoires des législatives nationales de la Circonscription électorale de Mbujimayi, est appelée à remplir sa mission de dire le droit en toute indépendance et impartialité, sans toutefois céder au trafic d’influence politicienne.

Pour ce faire, la Cour Constitutionnelle a le pouvoir de requérir au niveau de la CENI les procès verbaux de compilation des résultats et les fiches de résultats des Bureaux de vote aux fins de procéder au recomptage des voix des candidats. Elle décélera beaucoup d’irrégularités commises par cette CENI de la honte. Ce faisant, ce sera justice (Deutéronome 1: 16-17).

Sé/ KALONJI MUTOMBO JEAN SANS PEUR
Journaliste d’investigation

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *