mai 30, 2024

C’est dans une correspondance du 28 septembre 2023 que l’Inspecteur Général de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Jacques Odia Musungay accuse réception au courrier du 14 septembre 2023, lui adressé par le Ministre du Commerce extérieur, Monsieur Lucien Busa, au sujet de son recours contre les résultats du centre Budjala 9 dont le code est 42023 à l’Examen d’État 2022-2023 .

Dans cette correspondance, l’Inspecteur Général de l’EPST fixe l’opinion et confirme que le phénomène “ recours à l’Examen d’État” ne fait pas partie de la procédure de correction des épreuves, ni de publication des résultats de l’Examen d’État.

La question de la soit disante “ deuxième session ”à ces épreuves a également été relevée.

À ce sujet, Monsieur Jacques Odia Musungay a précisé: “ Ce qui se dit dans les réseaux sociaux relève de l’amalgame et même de l’intoxication fomentée dans l’unique but de nuire à la crédibilité de l’Institution de l’Examen d’État ainsi qu’à l’image de notre pays », s’insurge Jacques Odia Musungay sans coup férir.

De ce qui précède, il sied de noter que cette polémique qui se propage ça et là, tant portée et chérie par les oiseaux de mauvaise augure, qui autre fois étaient contre la gratuité de l’enseignement primaire dans les établissements publics scolaires en RDC, clôt les débats surtout envers ceux qui deviennent défenseurs de l’éducation, cherchant ainsi à se faire remarquer.

Le Ministre du Commerce extérieur semble en déphasage avec sa base, parce qu’il ne sait pas qu’il y a eu l’annulation de l’épreuve pour tous les candidats au deuxième jour du déroulement de ces épreuves, provoquée par un incident survenu dans l’un de centres de passation.

Ceci, est confirmé par un rapport conjoint du Directeur Provincial et Inspecteur Principal Provincial de l’EPST Sud-Ubangi 1, renforcé par celui du service de sécurité ANR, adressé en juillet dernier au Ministre de l’EPST ainsi qu’à l’Inspecteur Général du même ministère.

Il a été attesté que la population avait envahi le Centre de passation avec des pierres, des bâtons et des machettes pour s’en prendre aux membres de la Commission de l’examen. Ce qui a entrainé un désordre où tous les candidats, étant sortis avec leurs cahiers d’items en ont
profité pour avoir des réponses à l’extérieur. Ce scénario macabre offert par les électeurs de Lucien Bussa devrait faire sa honte, puisque confirmé par la vidéo prise par le Superviseur du dudit centre au lieu de le pousser à adresser un recours, quelque chose qui n’existe pas dans la tradition de cette épreuve.
Ceci témoigne une fraude massive. C’est ainsi qu’il y a eu annulation surtout qu’il s’agissait des cours des branches principales à grande pondération de la session.

Ceci devrait interpeller tous ceux qui ont fait de la publication des résultats dans le palmarès leur choix gras, notamment ce député du Nord-Kivu qui en a profité pour tromper sa base qu’il avait mené un plaidoyer auprès du Chef de l’Etat pour la révision des résultats. Un menteur et démagogue. Nous y reviendrons

Cellule de Communication de l’EPST

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *