mai 30, 2024

Dans l’article intitulé « A l’hôtel de ville de Kinshasa, les agents denoncent: une jeep de service serait introuvable », paru le lundi 2 octobre 2023 dans le site d’information CNews, une information erronée concernant une prétendue disparition d’un véhicule neuf a été diffusée. Nous souhaitons apporter la correction suivante :

Primo, contrairement à ce qui est rapporté dans votre article, les agents de l’hôtel de ville de Kinshasa n’ont jamais fait une dénonciation relative à la disparition d’un véhicule de service. Et nous précisons qu’il n’y a pas eu disparition d’un véhicule de service à l’hôtel de ville de Kinshasa.

Secundo, pour votre gouverne, le Directeur de cabinet de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Maître Freddy Bonzeke que vous citez nommément dans votre article, ne gère pas le charroi automobile de l’Exécutif provincial de Kinshasa. Cette responsabilité revient au Ministre procincial des Infrastructures et Travaux publics qui a, dans ses attributions, aussi la gestion du garage TP situé à Limete Funa.

Tertio, si votre publication fait allusion au véhicule de service affecté au Directeur de cabinet Freddy Bonzeke pour sa mobilité, il sied alors d’éclairer votre lanterne en ces termes :

  • Alors qu’il revenait d’une mission de service en dehors du pays, le Directeur de cabinet Freddy Bonzeke a connu un accident mortel à bord de sa jeep de service à la hauteur de Kingasani ya suka sur le boulevard Lumumba aux environs de 21 heures. Le véhicule était complètement endommagé, il a été conduit la même nuit à la maison communale de Kimbanseke pour sa sécurité. Le lendemain, le mécanicien chargé de ramener ce véhicule accidenté au garage de TP à la première Rue Limete, a malheureusement détourné cette jeep jusqu’à aller le vendre auprès des tiers. À ce jour, ce mécanicien est aux arrêts et l’affaire est portée à la justice sous RMP 15088/PG 023B/MJM/2023.

Nous tenons à souligner l’importance de l’exactitude de l’information pour le respect de la déontologie journalistique et la préservation de la réputation des autorités de la ville de Kinshasa.

Nous vous saurions gré de bien vouloir publier ce droit de réponse dans les mêmes conditions de visibilité que l’article initial, conformément à la loi, et de nous confirmer la date de parution.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

Cellule de communication/Hôtel de ville de Kinshasa

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *