décembre 9, 2023

« Interpellée » par la dégradation des conditions de vie de ses compatriotes, Joëlle Bile a « répondu à l’appel pressant de la Mère-patrie » en s’alignant dans la course à la magistrature suprême pour impulser la renaissance et la refondation de la RDC.

Son ambition : éradiquer les injustices sociales, l’insécurité persistante, la mauvaise gouvernance, le népotisme, le clientélisme et le tribalisme et combattre la corruption et tous ses corollaires.

Son cheval de bataille : restaurer l’autorité de l’Etat et la justice, améliorer le système de défense de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale, réhabiliter le système éducatif.

Qui est Joëlle Bile, la passionnée du Congo

Joëlle Bile Batali, femme aux multiples casquettes pour ses engagements aussi bien dans l’humanitaire, le commercial que dans la formation des ressources humaines de qualité, a choisi de mouiller le maillot en vue de poser ses valises à la Cité de l’Union africaine pour les cinq prochaines années. Sur les starting-blocks pour la présidentielle du 20 décembre 2023, cette femme, taillée, tel un roc, grâce à sa riche expérience en communication et à son cursus académique inspirant, se veut porteuse des valeurs pour une RD-Congo égalitaire pour tous les citoyens.

Née le 25 juin 1972 à Bruxelles, Joëlle Bile, forte de son diplôme d’études supérieures décroché à l’actuel IFASIC -école de journalisme de Kinshasa-, a fait carrière, durant environ 15 ans, en journalisme dans son pays, la RD-Congo, à la RTNC, ainsi qu’en Belgique, à la RTBF, et en France où elle a tour à tour offert ses services à la Radio France internationale -RFI-, à CFI, et à TV5 Monde. En 2004, la candidate n°25 à la présidentielle a décidé de rejoindre le Programme alimentaire mondial -PAM- alors qu’elle est au sommet de son art en tant qu’historienne du présent. En s’engageant au PAM, Bile a découvert sa passion pour l’humanitaire et en a fait un sacerdoce avec pour créneau particulier : défendre et promouvoir les droits humains.

Autour de cette vocation, Bile a confectionné son programme de gouvernance baptisé « Une République des valeurs ». Justice, bonne gouvernance, justice sociale, masculinité positive, éducation, autonomisation des femmes, méritocratie, etc. Autant de valeurs caractérisent le projet de société de Bile non sans maintenir le n°25 dans la voie de la promotion des droits humains et de l’autonomisation de ses semblables femmes.

Pour implémenter son projet de société, Joëlle Bile entend s’appuyer sur sa riche et pointue expérience de cheffe d’entreprise, marquée par un leadership éclairé et des capacités managériales hors pair. Le tout soutenu par un cerveau épistémophile qui assure à Bile une certaine aisance sous ses différentes casquettes. De celle d’entrepreneure à celle de coach certifiée en création d’entreprises et de consultante, en passant par celle de formatrice en entrepreneuriat et leadership et d’activiste infatigable, Bile sait naviguer avec dextérité et donner le meilleur d’elle.

Patronne de l’Agence de communication F4, Joëlle Bile est administratrice à la Fédération des entreprises du Congo (FEC) dont elle est membre depuis 2013. Au sein du patronat congolais, elle a, par le passé, assumé les fonctions de vice-présidente de la Commission nationale des femmes entrepreneures ainsi que de formatrice en entrepreneuriat et leadership.

Alors qu’elle fait encore la pluie et le beau temps de la FEC, Joëlle Bile s’est trouvée la passion d’aiguiser les connaissances des entrepreneurs en leur offrant le service de coaching en entreprise avec, à la clé, des formations relatives à la gestion de la trésorerie, à l’agroforesterie, aux ODD, à l’autonomisation ainsi qu’à l’entrepreneuriat féminin, etc.

Outre ses activités professionnelles, Joëlle Bile mène une vie privée paisible au chevet de sa petite famille, composée de quatre enfants. Veuve Schetter, Bile, loin de se laisser abattre par la douloureuse expérience de perdre un mari, a puisé dans la profondeur de sa personnalité, pétrie de qualités, le courage et la détermination nécessaires pour relever la tête et prendre soin de sa famille. La voilà, à ce jour, totalement débout et en train de se positionner pour devenir la première femme à diriger la RD-Congo, pays de ses ancêtres qu’elle a eu le privilège de découvrir dans toute son essence grâce à ses 5 tournées nationales et pour laquelle elle veut offrir le meilleur de son être.

Joëlle Bile assure avoir trouvé les remèdes aux maux qui rongent la RD-Congo et ne favorisent l’émergence d’Une République des valeurs au Congo démocratique. Une fois aux affaires, elle entend rétablir l’autorité de l’Etat, la Justice, la défense de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale, relever les défis environnementaux, réhabiliter le système éducatif, socle de l’avenir de la Nation, et redonner la valeur à l’enseignant, promouvoir l’innovation, l’entreprenariat, l’investissement pour créer des emplois et endiguer le chômage, valoriser la culture et les sports dans les différentes disciplines.

Edmond Izuba / Expert en communication politique

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *